"Les huit montagnes", "L'homme surnuméraire" et "Tiens ferme ta couronne" : les coups de cœur des libraires

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque week-end sur Europe 1, dans "La voix est livre", avec Nicolas Carreau, deux libraires partagent leurs coups de cœur.

Les romans ne manquent pas, jamais, surtout lors de cette rentrée littéraire. Parmi des centaines de nouveaux livres, les libraires ont extrait leurs pépites. Cette semaine, Anne-Sophie Rouveloux de la librairie "Chroniques" à Cachan et Stanislas Rigot, de la librairie "Lamartine", à Paris, nous dévoilent leurs choix, dans La voix est livre, sur Europe 1.

Les huit montagnes de Paolo Cognetti chez Stock

"C'est un roman d’initiation. L'histoire d'un petit gamin qui habite avec ses deux parents à Milan. Ils sont fous de montagne, chacun à leur manière. Ils y sont nés, s'y sont rencontrés et mariés. Dès qu'ils ont un peu de temps, ces parents filent dans les montagnes qui entourent la ville. Le père est porté par une colère sourde permanente qui le pousse à faire des randonnées quasiment jusqu'à l'épuisement. La mère, elle, adore la montagne pour s'y promener. Le gamin hérite de cette passion et va rencontrer un autre enfant, Bruno. De cette rencontre va naître une amitié qui va bouleverser la vie des deux." 

L'homme surnuméraire de Patrice Jean chez Rue Fromentin

"C'est à la fois son meilleur livre et l'étincelle qui peut enfin le faire connaitre du grand public. Ce livre est une comédie sociale extrêmement acerbe, drôle et très bien écrite. On part sur un roman qui s'ouvre quasiment comme un Houellebecq. Un homme découvre avec horreur que sa femme le prend pour un boulet. C'est drôle, très bien vu, surtout sur les travers quotidiens de notre société. Mais très rapidement se greffe une seconde histoire qui est celle d'un jeune bonhomme, au chômage, qui adore lire et qui est en couple avec une femme magnifique et professeure de lettre. Ce couple part à la campagne pour une grande fête lors d'un weekend. Évidemment, les deux histoires vont se replier l'une sur l'autre. Patrice Jean réussit à tenir son roman de société, avec une grande élégance et une grande férocité."

Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel chez Gallimard

"On va suivre un homme qui a écrit un scénario sur Herman Melville, l'auteur de Moby Dick. Il veut absolument le montrer à Michael Cimino car il pense que c'est le seul à pouvoir le mettre en scène. Mais il va se passer plein de péripéties au milieu de tout ça. C'est un vrai roman sur la recherche du sublime et du sacré. Le narrateur à des visions dans lesquelles il va interpréter le réel. L'écriture est magnifique, avec plein de références au cinéma, à la littérature et à la musique."