Les "Hot d'or" reviennent après huit ans d'abstinence

  • A
  • A
Les "Hot d'or" reviennent après huit ans d'abstinence
Partagez sur :

La cérémonie de récompenses du cinéma pornographique, qui se déroulera le 20 octobre à Paris, n'avait plus eu lieu depuis 2001.

Ce sont un peu les César du porno. Les "Hot d'Or", cérémonie de récompenses de l'industrie du cinéma pornographique, seront de retour, le 20 octobre, salle Wagram, à Paris. Huit ans après la dernière édition, et avec ce slogan : "Vive la reprise !"

Les Hot d’or ont été créés en 1992 sur le modèle des AVN (Adult Video News) awards américains, les Oscars du porno décernés chaque année à Las Vegas depuis 1984. Décernés chaque année par le magazine français Hot Video, les "Hot d'Or" récompensaient, chaque année, en marge du Festival de Cannes, la fine fleur du divertissement pour adultes.

Voici un florilège des dix premières éditions :

Au bout de dix ans, en 2001, "on a décidé d'arrêter, raconte Paul Jérôme, journaliste à Hot Video. Aujourd'hui, on remet la cérémonie en selle pour créer de l'émulation dans une industrie bouleversée par les nouveaux supports numériques, en redonnant au genre son dynamisme et sa splendeur. C'est un peu notre réponse à la crise. De plus, il n'y a pas d'art sans récompenses et carottes."

Plus de 700 personnalités internationales de la production pornographique sont attendues à Paris pour la 11e édition des "Hot d'Or", qui seront présidés par Brigitte Lahaie, la première star française en la matière. 254 nominés dans 29 catégories ont été préselectionnés par les quelque 15.000 votes d'internautes et de lecteurs de Hot Vidéo.

Pour déterminer les gagnants, une nouvelle vague de votes est ouverte jusqu’à la veille de la cérémonie. Il s’agit d’élire les meilleurs acteurs, actrices et réalisateurs, ou encore le meilleur scénario, dont chacun sait l’importance capitale dans ce genre cinématographique. Grandes nouveautés cette année, le "Hot d’or" du meilleur site Internet et celui du meilleur blog d’actrice. Coût de cette soirée, ouverte au public : 249 €.