Les gadgets électroniques, une menace contre le climat

  • A
  • A
Les gadgets électroniques, une menace contre le climat
Partagez sur :

La consommation d'électricité des appareils électroniques, les lecteurs MP3 et les ordinateurs portables par exemple, va être multipliée par trois d'ici à 2030. L'Agence internationale de l'Energie, qui a établi ce constat, exige que des normes internationales soient mises en place dans le secteur.

Ils sont de plus en plus nombreux et consomment de plus en plus d’énergie. Si rien n’est fait pour encadrer la production et la vente des mobiles, des télévisions, des lecteurs MP3 ou des ordinateurs portables par exemple, la consommation d'électricité liée aux appareils électroniques va être multipliée par trois d'ici à 2030. Elle correspondra alors à la facture énergétique des foyers japonais et américains réunis et nécessitera la construction de quelque 200 réacteurs nucléaires supplémentaires.

C’est l'Agence internationale de l'Energiequi tire la sonnette d’alarme sur ce sujet mercredi. Dans son rapport intitulé "Gadgets et Gigawatts", cette institution explique que les appareils électroniques aux multiples fonctionnalités sont sans cesse plus énergivores, alors que la consommation d'énergie des gros appareils électroménagers a eu tendance à reculer du fait des progrès technologiques au cours des dernières années. Un téléviseur est ainsi plus gourmand en électricité qu'un réfrigérateur.

L'Agence internationale de l'Energie rappelle au passage qu’une augmentation de la consommation en électricité s’accompagne d’une hausse des émissions de gaz à effet de serre alors que le secteur énergétique représente déjà 80% des émissions de ces gaz à effet de serre. D’où l’urgence, selon l'Agence internationale de l'Energie,à mettre en place de nouvelles normes sur la consommation d’électricité des appareils électroniques pour obliger les industriels à fabriquer des modèles moins énergivores. Première urgence : la création d’un vrai bouton "veille".