Les frères Coen et la musique, une histoire d'amour

  • A
  • A
Les frères Coen et la musique, une histoire d'amour
Justin Timberlake et Oscar Isaac dans le film Inside Llewyn Davis.@ StudioCanal
Partagez sur :

FLASHBACK -  Avec le très attendu Inside Llewyn Davis, les cinéastes rendent hommage au folk. Une nouvelle preuve de leur amour pour la musique.

Fare Thee Well (Dink's Song) : c'est le titre de la bande-originale du nouveau film tant attendu des frères Coen, Inside Llewyn Davis. Grand prix du jury au festival de Cannes, il sera mercredi sur les écrans français. L’histoire d’un héros né sous une piètre étoile, qui ne parvient pas à percer dans le milieu musical, malgré son talent de chanteur de folk. 

Ce long métrage est un hommage à la musique folk des années 60 mais les réalisateurs ont exploré, au cours de leur carrière, une large palette musicale à travers leurs films. Impossible de ne pas citer à cet instant Carter Burwell, compositeur, depuis Blood Simple, de tous les films de Joël et Ethan Coen, à l'exception, justement, de Inside Llewyn Davis. C’est lui qui se trouve en effet derrière les bandes originales de Fargo (pour lequel il a puisé dans le registre du folk norvégien), The Big Lebowski, O’ Brother, No Country for Old Men ou encore Burn After Reading

#The Big Lebowski, 1998 

La bande originale du film The Big Lebowski, fait encore écho aux années 1960 et au début des années 1970. Mais pas seulement. Confiée, déjà, à Carter Burwell, celui-ci a puisé dans des genres musicaux divers. Le producteur T-Bone Burnett a même proposé aux réalisateurs des morceaux de Henry Mancini, le compositeur du thème incontournable de la panthère rose, ou de la chanteuse péruvienne Yma Sumac. La fameuse reprise d'Hôtel California par les Gipsy Kings aura été soufflée par les frères Coen eux-mêmes à leur compositeur :  

Dans une scène décalée, on aperçoit John Turturro dans le personnage de Jesus, sur une reprise d’Hotel California, des Eagles, par les Gipsy Kings :



#O’Brother, 2000 

Avec O’Brother, Joel et Ethan Coen signent un chef d’œuvre d’humour et de sensibilité, librement inspiré, notamment, de l’Odyssée d’Homère. Pour la bande-originale de ce road-movie jubilatoire, on est bercé, ou secoué par les ballades country, pour un retour aux sources, et à l’essence de la musique populaire américaine. 

The Soggy Bottom Boys (George Clooney, John Turturro et Tim Blake Nelson), enregistrent leur version de Man of Constant Sorrow de Dick Burnett : 



La petite bande se retrouve nez-à-nez avec trois sirènes qui chantent Go To Sleep You Little Baby, comme dans un rêve, pour une scène restée célèbre : 

 

#LadyKillers, 2004

Dans LadyKillers, une bande de malfrats se fait passer pour un groupe de musiciens afin d’accomplir le casse du siècle. QG de l’opération ? La cave d’une vieille dame. Cette fois, les frères Coen font place au gospel.

A commencer par la chanson d’ouverture, Come, Let Us go Back to God, de Sam Cooke, des Soul Stirrers, l'un des groupes de gospel américain les plus populaires du XXe siècle :   



#Inside Llewyn Davis, 2013 

Dans Inside Llewyn Davis, les frères Coen reviennent au folk, et notamment à l'un de ses pionniers, Dave Van Ronk, tant admiré par Bob Dylan et pourtant méconnu. C’est Oscar Isaac qui tient le rôle principal dans le film, celui de Llewyn Davis : à la fois comédien et incroyable chanteur. A ce titre, c’est lui qui interprète les chansons du film, que les frères Coen ont tenu à laisser en intégralité.

 Inside Llewyn Davis contient plusieurs pépites, dont une chanson intitulée Fare Thee Well (Dink’s Song) écrite par Marcus Mumford du groupe Mumford & Sons et chantée en duo avec Oscar Isaac :

 

>> Inside Llewyn Davis, deJoel et Ethan Coenavec Oscar Isaac, Justin Timberlake, Carey Mulligan, John Goodman ou encore Garrett Hedlund. Sortie sur les écrans : mercredi 6 novembre.