Les Français mobilisés pour Robespierre

  • A
  • A
Les Français mobilisés pour Robespierre
L'Etat a préempté les brouillons de Robespierre lors de la vente aux enchères@ MAXPPP
Partagez sur :

Une souscription est lancée pour permettre le rachat de manuscrits inédits du révolutionnaire.

Il y a six mois, c'est grâce à des dons privés que le Louvre avait finalement pu acquérir les Les Trois grâces de Cranar, un maître allemand de la Renaissance. Aujourd’hui c’est peut-être encore avec le concours de généreux donateurs que la France pourra garder des manuscrits de Robespierre.

Une souscription publique a été lancée début mai par la Société des études robespierristes afin de protéger ces brouillons du révolutionnaire des collectionneurs privés alors que les institutions de l'Etat semblaient tergiverser sur leur rachat. La souscription devrait servir à compléter les fonds de l'Etat qui a finalement préempté les précieux manuscrits pour près d'un million d'euros lors de leur mise aux enchères mercredi dernier.

100.000 euros récoltés

Des Français se sont déjà mis en quatre pour garder dans le patrimoine national ces documents conservés plus de deux siècles par les descendants d'un ami de Robespierre. 100.000 euros ont déjà été récoltés par l'association d'histoire. "On ne s'attendait absolument pas à ce résultat, on se disait même que si on arrivait à 30.000 euros ce serait formidable", a expliqué mardi Philippe Bourdin, président honoraire de cette association au micro d'Europe 1.

"Il y a énormément de gens qui ont versé, de toutes petites gens qui s'excusent presque des sommes qu'ils donnent, il y a aussi des associations d'élus qui ont mis la main à la poche ou le conseil scientifique de l'université Paris I", a-t-il ajouté.

Mais la somme récoltée sera-t-elle suffisante ? L'Etat a préempté ces manuscrits pour une somme de près d'un million d'euros, et dispose, à partir de la date de préemption, de 15 jours pour donner sa position définitive. Les documents devraient finalement être acquis au nom des Archives nationales. Mais le problème est que la dotation annuelle des Archives nationale est de 400.000 euros seulement.

"Un patrimoine" de la France

Ces brouillons, écrits par le chef des jacobins au plus fort de la Terreur entre 1792 et 1794, sont "un patrimoine" de la France, a estimé mardi Max Gallo sur Europe 1. L'historien s'est étonné que le ministère de la Culture ou le Parlement n'ait pas "trouvé immédiatement le geste qu'il fallait" pour conserver ces brouillons.

C'est un "devoir d'Etat" :





Les écrits de Robespierre sont "un...par Europe1fr

D'ailleurs, pour la Société des études robespierristes, "c'était aussi à l'Etat de prendre ses responsabilités, s'il a préempté, c'est qu'il devait avoir quelque assurance sur les sommes investies. Il est évident que ce ne sont pas les citoyens qui vont payer une somme aussi considérable".