Les Experts: la saga aux trois succès

  • A
  • A
Les Experts: la saga aux trois succès
Partagez sur :

Avec près de 10 millions de spectateurs en moyenne par épisode, les Experts est la série dramatique qui cartonne. Que ce soit à Las Vegas, à Miami ou à Manhattan, les enquêtes de la police scientifique passionnent le public depuis 9 années consécutives sans jamais lasser. Partout dans le monde, la série qui s’est démultipliée en trois opus distincts connaît le même succès.

Apparu sur les écrans américains pour la première fois en 2000, Les experts Las Vegas, la série mère, dont la neuvième saison est actuellement diffusée, reste la série préférée outre-Atlantique. En France et dans le reste du monde, les Experts Miami est celle qui marche le mieux. Son côté carte postale, plus coloré et par conséquent un peu moins crédible offre une image de l’Amérique qui marche mieux à l’internationale. Car c’est leur première originalité, chaque série dispose de son univers propre et original, plus sombre et réaliste à Las Vegas, noir et sans glamour à Manhattan et plus gai et coloré à Miami.

A raison de plusieurs épisodes diffusés toute les semaines sans discontinuer, les Experts n’ont toujours pas éprouvé la lassitude du public. Pourtant le pari n’était pas gagné d’avance. Proposer une série avec comme concept de base "des types qui prennent des empruntes digitales", il fallait oser et aussi convaincre. Passionner les foules en montrant des enquêtes criminelles sans échanges de coups de feux ni course poursuite demandait un talent particulier.

Celui de William Petersen par exemple alias Gil Grissom. Venu du cinéma (il a travaillé notamment avec Michaël Mann et William Friedkin), c’est en partie sur son nom que la chaîne CBS a accepté le projet. Son personnage d’anti-héro, scientifique asociale est très populaire et ajoute de l’épaisseur à la série. Il est aujourd’hui un des acteurs les mieux payés pour une série dramatique (600.000 dollars par épisode). D’ailleurs, son récent départ de la série (dont il en reste producteur) a un peu déstabilisé la série qui se cherche un peu.

La série joue sur la passion des gens à résoudre des énigmes en abordant le crime sous un autre angle qu’habituellement, celui de la science et de la connaissance. L’originalité des univers montrés (sadomasochiste, transsexuel), le côté bizarre et décalé des crimes participent enfin, eux aussi, à la fascination du public.