Les enchères s’envolent pour le paquebot France

  • A
  • A
Les enchères s’envolent pour le paquebot France
Partagez sur :

Lors de la vente organisée samedi à Deauville, une paire de fauteuils du paquebot a ainsi trouvé preneur à 12.500 euros.

Cette "paire de fauteuils confortables" du décorateur Maxime Old avait été mise en vente 10.000 euros. Et comme de nombreux autres objets des paquebots France et Normandie mis en vente à Deauville, les acheteurs sont allés samedi au-delà des estimations. Prix de vente final de la paire de fauteuils : 12.500 euros. Une table ronde du salon Saint-Tropez, estimée entre 3.500 et 4.500 euros, est quant à ell partie à 5.200 euros.

Cette première vente aux enchères a réuni samedi après-midi quelque 200 personnes, "essentiellement des passionnés et des nostalgiques de l'ère des paquebots", selon le commissaire-priseur. Une seconde vente devait avoir lieu dans la soirée de samedi.

L'ensemble des 700 objets offerts à la vente est estimé à au moins 500.000 euros. 160 viennent du France tel qu'il était décoré en 1962, et 200 du mythique Normandie dans sa version de 1935.

Des pièces de l'ex-France avaient déjà été vendues en février à Paris pour 1,19 million d'euros. Le "nez" de l'étrave du paquebot avait notamment été adjugé pour 273.200 euros. Long de 315 mètres, le France avait été inauguré en 1960 par le général de Gaulle avant d'être revendu à un armateur norvégien et rebaptisé Norway en 1979. Truffé d'amiante, il a été démantelé en 2008 en Inde. Quant au Normandie, il a été mis en service au Havre en 1935, puis transformé aux Etats-Unis en transporteur de troupes pendant la seconde guerre mondiale avant d'être victime d'un incendie et envoyé à la démolition en 1946.