Les Eagles of Death Metal reviendront en concert à Paris en février

  • A
  • A
Les Eagles of Death Metal reviendront en concert à Paris en février
Les Eagles of Death Metal étaient revenus sur scène à Paris, aux côtés de U2, le 7 décembre.@ DANNY NORTH / LIVENATION / AFP
Partagez sur :

Le groupe de rock Eagles of Death Metal, qui jouait au Bataclan lors de l'attentat du 13 novembre, reviendront en concert à Paris en février.

Les Eagles of Death de Metal, le groupe de rock américain qui se produisait sur la scène du Bataclan au moment de l'attentat du 13 novembre, reviendront en concert à Paris le 16 février à l'Olympia, a annoncé mercredi le producteur Nous Productions.

Tous les survivants invités. "Toutes les personnes présentes au Bataclan (le 13 novembre) seront invitées à l'Olympia le 16 février", a indiqué le producteur. Ces personnes sont "priées de se faire connaître auprès de leur point d'achat du 5 au 20 janvier, afin d'échanger leur billet du Bataclan contre une invitation pour l'Olympia", explique Nous Productions, qui produisait le concert du 13 novembre. Les familles des personnes tuées dans l'attentat sont également invitées à se faire connaître si elles le souhaitent, a précisé un responsable. Les places restantes pour le concert de l'Olympia seront mises en vente pour le public à partir du 20 janvier.

Deux autres concerts à Lille et Nîmes. Les Eagles of Death Metal, qui avaient interrompu leur tournée européenne après l'attentat, sont brièvement réapparus sur scène à Paris la semaine dernière aux côtés de U2 à Bercy. Les Eagles Of Death Metal se produiront "également le 24 février à Lille (Le Spendid) et le 1er mars à Nîmes (Paloma)", ajoute le producteur dans un communiqué. 

"Il n'a jamais été question de ne pas revenir terminer notre concert. On a hâte de revenir en février et de poursuivre notre mission : faire retentir le rock'n'roll dans le monde", explique le leader du groupe Jesse Hughes dans ce communiqué. A l'Olympia, le 16 février, le groupe entend bien "finir son concert parisien" interrompu le 13 novembre par les assaillants, qui avaient tué 90 personnes dans la salle du Bataclan.