Les cloches de l'hôtel de ville d'Oslo jouent "Changes" en hommage à Bowie

  • A
  • A
Les cloches de l'hôtel de ville d'Oslo jouent "Changes" en hommage à Bowie
David Bowie est mort le lundi 11 janvier d'un cancer à l'âge de 69 ans.@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

HOMMAGE ORIGINAL - L'hôtel de ville d'Oslo a l'habitude de carillonner des airs connus en fonction de l'actualité. Mardi soir, les cloches ont joué "Changes" de David Bowie.

Ch-Ch-Ch-Changes ! Les cloches de l'Hôtel de ville d'Oslo ont rendu hommage mardi à David Bowie en faisant résonner les premières notes de Changes, devant un parterre de fans

Chanson mythique pour beaucoup de fans. "On a eu tellement de demandes et il y a eu une telle unanimité qu'on a décidé de le faire. Il n'y avait à vrai dire pas de place pour la discussion", a déclaré la carillonneuse, Laura Marie Rueslåtten Olseng. Des dizaines de personnes ont bravé le froid mardi soir pour écouter les premières mesures de Changes qui retentiront chaque jour à 19h00 jusqu'au 31 mai. Pourquoi Changes, un titre de l'album Hunky Dory ? "Musicalement, les accords et la mélodie passent bien dans le programmateur" du carillon, explique Laura Marie Rueslåtten Olseng. "Et c'est une chanson sortie il y a de très nombreuses années, qui signifie donc quelque chose pour beaucoup de monde."

Les cloches de la ville d'Oslo interprètent Changes

Pour le plaisir, voici la version originale du regretté David Bowie :

De John Lennon à Vivaldi. L'Hôtel de ville d'Oslo a coutume d'égrener le temps avec des ritournelles différentes pour chaque heure qui passe. Englobant des compositeurs classiques (Edward Grieg, Eric Satie, Vivaldi ces jours-ci...) et modernes (Imagine de John Lennon), le programme musical peut changer en fonction de l'actualité. Bowie rejoint ainsi dans la playlist le groupe de heavy metal Motörhead, mis à l'honneur après la disparition de son leader Ian "Lemmy" Kilmister la semaine dernière. Quelques jours après les attentats du 13 novembre à Paris, les cloches municipales avaient aussi carillonné Til Ungdommen, un hymne pacifique norvégien.