L'écrivain Roger Grenier est décédé à 98 ans

  • A
  • A
L'écrivain Roger Grenier est décédé à 98 ans
Roger Grenier en 1960.@ AFP
Partagez sur :

Auteur d'une cinquantaine de livres, il a aussi été journaliste et conseiller littéraire. Il avait également participé à la libération de Paris en 1944.

L'écrivain, journaliste et conseiller littéraire Roger Grenier est décédé mercredi à Paris à l'âge de 98 ans, a annoncé son éditeur Gallimard, en lien avec la famille.

Deux best-sellers. Roger Grenier, auteur d'une cinquantaine de livres, était aussi depuis un demi-siècle conseiller littéraire chez Gallimard, où il avait encore un bureau, a-t-on indiqué chez l'éditeur. Il a reçu le grand prix de la Société des gens de lettres (1971) et le grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre (1985). Parmi ses nombreux romans figurent deux best sellers, Le palais d'hiver (1965) et Ciné-roman (prix Femina 1972), ainsi que des essais littéraires, notamment sur Tchekhov.

Journaliste et conseiller littéraire. Né le 19 septembre 1919 à Caen dans le Calvados, Roger Grenier passe son enfance à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques, qui sera présente dans plusieurs de ses ouvrages. Après des études de lettres à la Sorbonne, il participe à la libération de Paris en août 44 (épisode qui inspirera Paris ma grand'ville). Il rencontre Albert Camus et devient journaliste, couvrant les procès de l'épuration. Il travaille d'abord pour Combat (1944-1947) puis à France-Soir (1948-1963) et, parallèlement, à la Radiodiffusion-Télévision. Après plusieurs fictions, il devient conseiller chez Gallimard à partir de 1964.

Ce germanopratin - il habitait à quelques dizaines de mètres de chez Gallimard - était aussi régent du Collège de Pataphysique, "société de recherches savantes et inutiles". De 2007 à 2015, Roger Grenier a publié ses mémoires, des "Instantanés", couronnés du prix des Editeurs en 2007.