"Le sépartement" : l'audacieux projet immobilier derrière le premier film de Romane Bohringer

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chez Anne Roumanoff, la comédienne évoque son premier long-métrage, co-réalisé avec Philippe Rebbot, qui raconte leur rupture amoureuse.

ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Romane Bohringer passe pour la première fois derrière la caméra, accompagnée de son ex-compagnon, Philippe Rebbot. Avec L'amour flou, en salles mercredi, l'ancien couple réalise une comédie à quatre mains sur leur rupture et leur concept, assez fou, de "sépartement". Chez Anne Roumanoff mardi, la comédienne et réalisatrice revient sur la naissance de ce projet.

Ne pas disloquer la famille. Romane Bohringer et Philippe Rebbot ont vécu dix ans ensemble, ont eu deux enfants, avant de se séparer. "On ne s'aimait plus. En revanche ce qu'on avait fabriqué, notre famille, c'est quelque chose dont on est profondément ému chaque matin", souligne la comédienne au micro d'Europe 1. Et pour ne pas "disloquer ça", Romane Bohringer et Philippe Rebbot se lancent dans un projet plus qu'audacieux.

"On a rencontré un promoteur immobilier assez utopiste et fou. Il nous a proposé, au sein d'un immeuble, d'acheter deux plateaux et de les faire communiquer par la chambre de nos enfants, ce que l'on a appelé le 'sépartement'", détaille la réalisatrice. En clair, Philippe Rebbot a son appartement, Romane Bohringer également, et au milieu, la chambre de leurs enfants réunit l'ensemble.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il faut que vous en fassiez un film". Autour d'eux, nombreux sont les amis ou les membres de la famille qui ont été stupéfaits de ce projet. Au point qu'un jour, sur le ton de la blague, un ami leur lance : "Il faut que vous en fassiez un film". Il ne croyait pas si bien dire. "On a embrayé sur l'idée tout de suite", raconte Romane Bohringer. Au-delà du scénario, qui reprend les conditions réelles de leur rupture, le duo a utilisé le vrai appartement et les vrais travaux en cours pour le tournage. Un mélange entre vie réelle et fiction, pour un premier film que l'actrice espère réussi. "On a voulu faire une comédie à l'italienne, à la fois drôle et tendre", indique-t-elle.