Le prix Femina à Christophe Boltanski pour "La cache"

  • A
  • A
Le prix Femina à Christophe Boltanski pour "La cache"
Christophe Boltanski @ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

"La cache" évoque la famille juive de l'écrivain, qui vécut repliée sur elle-même après le traumatisme de la déportation.

Le prix Femina 2015 a été attribué au journaliste Christophe Boltanski pour son premier roman, "La cache" paru chez Stock, a annoncé mercredi le jury de ce prix exclusivement composé de femmes. Le prix Femina du roman étranger a été attribué à la romancière écossaise Kerry Hudson pour "La couleur de l'eau" paru chez Philippe Rey.

 L'histoire d'un famille. Christophe Boltanski, grand reporter à l'Obs, a obtenu 7 voix au deuxième tour de scrutin pour ce roman sur sa famille juive qui vécut repliée sur elle-même après le traumatisme de la Seconde Guerre mondiale. "C'est extraordinaire. C'est vertigineux. Je suis extrêmement ému. Je pense aux miens, car mon livre parle de ma famille, je pense aussi à ma grand-mère qui était romancière. J'ai voulu raconter l'histoire d'un enfermement, celui d'une famille qui vit soudée dans un appartement, cimentée par la peur et qui tente de recréer un monde de liberté et de joie", a déclaré l'auteur à l'annonce de son prix.

Traumatisme de la Shoah. Fils du sociologue Luc Boltanski, neveu du plasticien Christian Boltanski, Christophe Boltanski, 53 ans, nous invite à la suivre dans la maison où il a grandi pour raconter l'histoire de sa famille, absolument géniale et névrosée, marquée par la Seconde Guerre mondiale et son cortège d'horreurs.

L'an dernier, le prix Femina avait été décerné à l'Haïtienne Yanick Lahens pour "Bain de lune" (Sabine Wespieser) et le Femina étranger avait été attribué à l'Israélienne Zeruya Shalev, pour "Ce qui reste de nos vies" (Gallimard).