Grammy Awards 2015 : Sam Smith, grand vainqueur

  • A
  • A
Grammy Awards 2015 : Sam Smith, grand vainqueur
@ KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Découvrez les vainqueurs de la 57ème édition des Grammy Awards, dont la cérémonie s'est tenue dimanche soir à Los Angeles. 

L'info. Sam Smith, Pharrell Williams, Beck : découvrez le palmarès des Grammy Awards, les prix les plus prestigieux de la musique américaine. 

L'enregistrement de l'année. Grand gagnant des Grammys, le chanteur britannique Sam Smith a remporté dimanche soir le prestigieux prix de l'enregistrement de l'année pour "Stay with me", déjà sacrée meilleure chanson de l'année. Au total, le chanteur a remporté quatre titres, dont ceux du meilleur nouvel artiste et du meilleur album pop.

"Stay with me", le titre de Sam Smith :



"C'est la plus belle soirée de ma vie", a lancé le chanteur. Le jeune Britannique de 22 ans a également tenu à "remercier l'homme dont parle cette chanson, et dont je suis tombé amoureux l'an dernier". "Merci de m'avoir brisé le cœur, tu m'as fait gagner quatre Grammys", a-t-il affirmé.



L'album de l'année. Sam Smith n'a pas tout raflé. L'Américain Beck a remporté dimanche soir le prix de l'album de l'année pour "Morning Phase", déjà sacré meilleur album rock. Ému, l'auteur-compositeur qui faisait face à Beyoncé, Ed Sheeran, Sam Smith et Pharrell Williams, a remercié "tous ceux qui ont participé au disque".

Pharrell Williams et Beyoncé embellissent leur palmarès. Sur six nominations, Pharrell Williams a remporté trois trophées. Tout comme Beyoncé : "Queen B" a embelli son palmarès qui compte désormais 20 Grammys, grâce notamment au titre de la meilleure chanson R&B, pour "Drunk in love", en duo avec son mari Jay Z.

beyonce 1280

© Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

>> LIRE AUSSI - Le conte de fées des Twins, devenus danseurs de Beyoncé

Les temps forts de la soirée. Lors de la cérémonie,  Pharrell Williams a interprété son tube "Happy", accompagné de danseurs en pulls à capuche levant leurs mains en l'air. Une référence au slogan "Hands up don't shoot" (mains en l'air, ne tirez pas) des manifestations qui se sont tenues partout aux Etats-Unis pour protester contre la mort l'an dernier d'Eric Garner et Michael Brown, deux Noirs sans armes tués par des policiers blancs.

L'appel de Barack Obama. La cérémonie a également pris des allures moins frivoles, avec un appel vidéo du président américain à lutter contre le viol et les violences conjugales. "Près d'une femme sur cinq aux Etats-Unis a été victime de viol ou de tentative de viol et plus d'une sur quatre a été victime de violences conjugales", a indiqué Barack Obama. "Cela doit s'arrêter", a-t-il poursuivi, avant de laisser place au témoignage d'une victime de viol.

Eminem, meilleur album rap. Ironie de la soirée, le chanteur de rap Eminem a remporté le Grammy du meilleur album de rap face à la rappeuse Iggy Azalea. Or Eminem avait, dans une chanson récente, menacé de violer la chanteuse australienne - ou du moins la menace venait du personnage qu'Eminem interprétait, avait affirmé ce dernier. Ce qui avait suscité la polémique. Iggy Azalea est de son côté repartie bredouille, tout comme sa compatriote Sia, pourtant nommée quatre fois.