Le "meilleur job du monde" n'était qu'un coup de pub

  • A
  • A
Le "meilleur job du monde" n'était qu'un coup de pub
Partagez sur :

Derrière l'offre d'emploi idyllique qui a passionné les internautes du monde entier se cachait une vaste opération de communication.

Elle avait tout pour faire un "buzz" d'enfer. La campagne de recrutement pour le "meilleur job du monde" restera dans les annales comme l'un des cartons médiatiques de l'année. Il faut dire que le métier en question avait de quoi faire rêver : garder une île déserte privée durant six mois pour un salaire de 88.000 €.

Le problème, c'est que l'île en question, Hamilton Island, n'est absolument pas déserte. Pire, elle abrite un gigantesque complexe pour vacanciers fortunés. Le seul but de cette campagne était donc bien d'en faire la promotion, ce qu'a volontiers reconnu le PDG de l'île, Glenn Bourke, face aux caméras de l'émission Combien ça coûte ?, sur TF1. "On a augmenté notre business de 10 à 15% C'est vraiment un bon investissement", a-t-il déclaré.

La réussite de l'opération doit en grande partie à l'agence de communication australienne CumminsNitro, de Brisbane, qui a imaginé cette stratégie. Une idée qui lui a valu de remporter le grand prix du Festival international de la publicité, à Cannes.