Le marché international de l'art recule en 2016

  • A
  • A
Le marché international de l'art recule en 2016
Les recettes ont été affectées par le plus petit nombre de ventes de haute volée, notamment sur les marchés des enchères.@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

Le marché international de l'art a chuté de 11% en 2016, passant à 52 milliards d'euros de ventes contre 58 milliards l'année précédente.

Le marché international de l'art a chuté de 11% en 2016, victime du ralentissement de la croissance économique et des tourmentes politiques, selon un rapport publié mercredi. Le marché américain reste le plus important du monde, suivi du Royaume-Uni et de la Chine, selon le premier "Rapport sur le marché international de l'art" rédigé par la foire internationale d'art Art Basel et la banque suisse UBS. Ce rapport est publié alors que la cinquième édition locale d'Art Basel, qui se tient cette semaine à Hong Kong, attire de riches collectionneurs dans l'ancienne colonie britannique. 

52 milliards d'euros de ventes en 2016. Le ralentissement de la croissance économique et les incertitudes politiques persistantes de l'économie mondiale se sont fait ressentir sur le marché en 2016, se traduisant par des achats et des ventes prudents dans certains endroits", dit le rapport. Le total des ventes s'est monté à 56,6 milliards de dollars (près de 52 milliards d'euros) en 2016 contre 63,3 milliards (un peu plus de 58 milliards d'euros) l'année précédente.

Trois pays dominent le marché. Les recettes ont été affectées par le plus petit nombre de ventes de haute volée, notamment sur les marchés des enchères qui avait alimenté la croissance jusqu'en 2014, poursuit le rapport. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Chine ont néanmoins "cimenté" leurs positions dominantes, représentant à eux trois 81% de la valeur des ventes totales (40%, 21% et 20% respectivement).