Le groupe Led Zeppelin accusé de plagiat pour sa chanson "Stairway to Heaven"

  • A
  • A
Le groupe Led Zeppelin accusé de plagiat pour sa chanson "Stairway to Heaven"
Les membres du groupe Led Zeppelin. @ KEVIN MAZUR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'introduction de "Stairway to Heaven" aurait été copiée sur un titre du groupe Spirit, qui y voit les mêmes notes que dans sa chanson "Taurus". 

Le mythique titre "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin aurait-il été plagié ? C'est la question posée à un jury californien après les accusations d'un groupe de musique psychédélique californien. Ce groupe, "Spirit", n'a pas connu la renommée gigantesque des Britanniques de Led Zeppelin, mais affirme que sa chanson "Taurus" sortie en 1967 a inspiré les premières notes de "Stairway to Heaven" enregistrée à Londres en décembre 1970-Janvier 1971 et devenue l'une des mélodies les plus reconnaissables de l'histoire du rock.

La preuve d'une similarité frappante manque... Après deux ans de procédure judiciaire, un juge a quasiment reconnu qu'il existait suffisamment d'éléments pour dire que la chanson avait été volée, mais a estimé que l'affaire devant être tranchée lors d'un procès devant un jury de Los Angeles, prévu le 10 mai. Le représentant de Spirit "n'est pas pas parvenu à présenter la preuve d'une similarité frappante, mais a réussi à soulever une question digne d'être traduite en justice", a détaillé le juge Gary Klausner dans une décision rendue publique lundi.

Led Zeppelin avait fait la première partie de Spirit lors des débuts des rockeurs Robert Plant, Jimmy Page, John Paul Jones et John Bonham aux Etats-Unis pour un concert à Denver en 1968. Les membres encore vivants de Led Zeppelin ont assuré à la cour n'avoir eu aucune interaction concrète avec Spirit.

... Mais le juge reconnaît des similitudes. Led Zeppelin explique également que l'ouverture de "Stairway to Heaven" était une progression d'accords connue en musique depuis des siècles et que le reste de la chanson de huit minutes n'était pas en cause dans l'affaire. Le juge a estimé toutefois qu'il existait bien des similitudes entre les deux chansons, notamment dans la ligne de basse.