Le Grand Palais vous emmène en balade à travers "les Jardins"

  • A
  • A
Le Grand Palais vous emmène en balade à travers "les Jardins"
Partagez sur :

L’exposition "Jardins", qui s’ouvre samedi, est à voir jusqu'au 24 juillet.

Une exposition originale : "Jardins" au Grand Palais, à découvrir à partir de ce samedi.  Une vraie balade à travers « les Jardins », dans la peinture, la photo, les sciences - car vous avez aussi des herbiers du Muséum d'Histoire naturelle.  Dépaysement garanti, et de saison. Une vraie bouffée d'air et d'oxygène !

On est accueilli par un vrai jardin qui rampe sur le mur. L’expo est un foisonnement de fleurs et de plantes en tout genre, à travers tous ces chefs d'œuvre de la Renaissance à nos jours. Des merveilles de précision, comme ce bouquet de violettes de Durer ou ces fleurs en verre, si réalistes et fragiles qu'on croirait de vraies fleurs, ou ces boucles d'oreilles en forme de mimosas

"Un feu d’artifices de jaune, d’orange, de vert". Et, bien sûr, impossible d'évoquer les jardins sans "Les nymphéas", de Monet, ou"Les fleurs découpées" de Matisse, ou encore Bonnard qui a  beaucoup peint les jardins dans la lumière de l'été. "L’atelier s’ouvre aux jardins, en Normandie, dans le Sud de la France… Bonnard, toute sa vie, va peindre le jardin. Et là, on a un feu d’artifices de jaune, d’orange, de vert. On est aux limites de l’abstraction", raconte Laurent Le Bon commissaire de l'exposition

"Venez au grand Palais pour vous perdre dans cette fantaisie extraordinaire". Admirable aussi "Le Parc", de Klimt, qui a également été choisie comme affiche : "il nous fallait ‘une œuvre événement’, et c’est ce prêt exceptionnel du Moma, un format presque carré, comme un morceau de jardin dans l’exposition, une extraordinaire constellation de vert, de jaune. On ne sait pas où on est. Et c’est un peu ce qu’on a voulu dire aux visiteurs : ‘venez au grand Palais pour vous perdre dans cette fantaisie extraordinaire du monde des jardins". Le jardin, terre de rêve et de mystère, comme ces  photos anciennes du Parc de Sceaux, un brin mélancoliques.