Le Goncourt des lycéens à Guenassia et le Femina à Aubry

  • A
  • A
Le Goncourt des lycéens à Guenassia et le Femina à Aubry
Partagez sur :

Deux prix littéraires ont été décernés lundi, ils récompensent un premier roman et un récit familial.

La saison des prix littéraires continue avec l'attribution lundi du Goncourt des lycéens à Jean-Michel Guenassia pour Le club des incorrigibles optimistes et du Femina à Gwenaëlle Aubry pour Personne.

Le club des incorrigibles optimistes est le premier roman de Jean-Michel Guenassia, à la fois une chronique douce-amère d'une adolescence et le portrait d'une génération. Le livre a été choisi au premier tour de scrutin avec huit voix "pour sa richesse thématique et littéraire", a indiqué le président du jury.

Jean-Michel Guenassia a salué un "prix particulier" car il est remis par des lecteurs qui ont aimé le livre. Ecoutez-le au micro Europe 1 de Pierre de Vilno :


Gwenaëlle Aubry a, elle, été récompensée au second tour avec 7 voix pour Personne. Elle est l'auteur de plusieurs romans et récits, dont Le diable détacheur (1999), L'isolée (2002), L'isolement (2003) et Notre vie s'use en transfiguration (2007).

A la fois roman et récit familial,Personne est le portrait du père psychotique de la romancière. A sa mort, Gwenaëlle Aubry a découvert dans des cartons des cahiers et manuscrits dans lesquels son père, brillant juriste, racontait l'histoire de sa maladie. Elle en a tiré un portrait en forme d'alphabet, de A comme Antonin Artaud à Z comme Zelig.

> Gwenaëlle Aubry était l'invitée de Pierre-Louis Basse le 24 octobre dans Le temps de le dire. Réécoutez l'émission.