Le dramaturge Roger Planchon est mort

  • A
  • A
Le dramaturge Roger Planchon est mort
Partagez sur :

Dramaturge, metteur en scène, acteur et cinéaste, Roger Planchon était l'une des grandes figures du monde artistique français. Il est mort mardi d'une crise cardiaque. Il avait 77 ans.

Roger Planchon est mort mardi à son domicile parisien, des suites d'une crise cardiaque. Ardéchois autodidacte, né le 12 septembre 1931 à Saint-Chamond dans la Loire, il était une figure incontournable du théâtre contemporain, généralement considéré comme un des metteurs en scène les plus importants depuis Jean Vilar. "Le théâtre, c'était sa passion, sa vie, il est parti en travaillant", a souligné mardi soir son fils Stéphane.

C'est à 17 ans que Roger Planchon a découvert le théâtre. Il forme sa propre troupe, joue Shakespeare et Courteline, Ionesco et Molière. En 1952, il s'installe au théâtre de la Comédie, à Lyon, avant de diriger le théâtre de la Cité de Villeurbanne. Outre les grands classiques, il affronte des auteurs plus contemporains, offrant, quelque soit le répertoire, une lecture plus actuelle, plus moderne, pour rapprocher les auteurs de leur public. A 33 ans, il écrit sa première place, "la Remise", pétrie de son Ardèche dont il dira un jour : "Et tout se passe comme si l'invisible portait à bout de bras ce réel si compact, si lourd et pourtant si peu consistant...".

Touche-à-tout, il joue dans pas moins de huit films, comme Molière ou Le retour de Martin Guerre. Il devient réalisateur aussi, avec "Dandin" en 1988, et son meilleur film, "Louis l'enfant roi" (1993), qui raconte la jeunesse de Louis XIV. On lui doit aussi une biographie de Toulouse-Lautrec. Refusant la direction du Théâtre de la Ville à Paris et celle de la Comédie-Française, il reste au TNP de Villeurbanne, dont il ne quittera la direction qu'en 2002, pour créer sa propre compagnie.

Le cinéaste et metteur en scène Patrice Chéreau a rendu hommage sur Europe 1 à Roger Plachon et à sa "curiosité". "Il était capable de monter Shakespeare, de parler de Marivaux et de Brecht et en même temps, il avait une passion pour le cinéma, pour Orson Welles et la comédie musicale américaine", a dit le réalisateur et homme de théâtre. "Il m'a appris à ne jamais lâcher et à ne jamais cesser de travailler", a-t-il ajouté.

Regardez un extrait d'"I comme Icare" d'Henri Verneuil. Roger Planchon y joue le professeur Nagarra aux côtés d'Yves Montand :

Il y a trois ans, il avait publié ses mémoires sous le titre très évocateur d'"Apprentissages". Jusqu'à ces dernières semaines, Roger Planchon jouait au théâtre Silvia Monfort une pièce de Ionesco, "Amédée ou comment s'en débarrasser", aux côtés de son épouse, Colette Dompietrini et préparait un spectacle sur Sade.

L'actrice Isabelle Huppert a salué mercredi "un très grand metteur en scène" :