Le clip de Jay-Z et Beyoncé tourné au Louvre déjà vu plus de 17 millions de fois

  • A
  • A
Le clip de Jay-Z et Beyoncé tourné au Louvre déjà vu plus de 17 millions de fois
Dans le clip, Beyoncé et Jay-Z s'affichent notamment devant la Joconde.@ Capture Youtube
Partagez sur :

Les deux stars américaines enflamment Youtube avec leur clip tourné dans le plus grand secret dans le célèbre musée parisien. En trois jours, il a déjà été vu plus de 17 millions de fois.

C'est un beau coup pour le Louvre. Le célèbre musée parisien, qui figure déjà parmi les monuments les plus visités au monde, s'offre un énorme coup de pub avec "Apeshit" le clip tourné dans le plus grand secret par Jay-Z et Beyoncé au Louvre et dévoilé à la surprise générale samedi soir à Londres après un concert des deux stars américaines.

Un nouveau public visé. Le compteur de vues de la vidéo ne cesse d'augmenter depuis sa mise en ligne samedi soir. Mardi matin, à 7h, il comptait déjà plus de 17 millions de vues. "C'est plus que le nombre de visiteurs annuels au Louvre", s'enthousiasme l'universitaire Françoise Benhamou. "Vous pouvez avoir 9 millions de personnes qui visitent chaque année le Louvre, sans pour autant atteindre certains publics", relève cette spécialiste de l'économie de la culture, qui vise avec ce clip un nouveau public, plus jeune. 

Les incontournables du musée à l'honneur. Costume croisé vert clair pour Jay-Z, tailleur pantalon lavande pour Beyoncé : étrangement hiératique, le couple star du r'n'b et du rap est filmé devant Monna Lisa. La suite du clip est l'occasion de passer en revue les incontournables du musée le plus fréquenté du monde, de la "Victoire de Samothrace" au "Radeau de la Méduse" de Géricault, en passant par le "Sacre de Napoléon" de Jacques-Louis David, devant lequel se déhanchent des danseuses en tenue chair.

Combien ont-ils payé ? Face au buzz suscité sur les réseaux sociaux par la prestation du couple Carter (leur nom à la ville), la direction du Louvre est restée lundi de marbre. "Aucun commentaire", répond le service de communication qui refuse également de révéler le moindre chiffre sur la redevance versée par Beyoncé et Jay-Z. Il concède uniquement "vouloir toucher un public plus large". Le musée met déjà à profit son patrimoine en accueillant des soirées privées et des défilés de mode.