Lady Gaga privée de concert à Jakarta

  • A
  • A
Lady Gaga privée de concert à Jakarta
La police a interdit le show de Lady Gaga prévu à Jakarta le 3 juin, après les plaintes de plusieurs groupes islamistes.@ REUTERS
Partagez sur :

La police a interdit le show prévu le 3 juin, après les plaintes de plusieurs groupes islamistes.

Trop sexy, trop vulgaire, trop... satanique ! Lady Gaga ne fait pas l'unanimité en Indonésie. Plusieurs groupes islamistes se sont plaints de l'attitude de la chanteuse. Et alors que les 50.000 billets étaient déjà tous vendus pour son concert du 3 juin, la police a finalement refusé d'accorder son autorisation.

"Repens-toi Lady Gaga !"

Le Front des défenseurs de l'islam (FPI) avait promis de réunir "trente mille" manifestants à Jakarta afin d'empêcher Lady Gaga de "répandre sa foi satanique". "Elle ne porte que des culottes et un soutien-gorge. Repens-toi Lady Gaga ! Repens-toi ! Tu devrais porter une abaya (robe ample, ndlr) et un voile et arrêter de chanter des chansons toxiques", a lancé le porte-parole du FPI. Le Conseil des oulémas avait, quant à lui, appelé Lady Gaga à "respecter notre culture et nos traditions".

La police de Jakarta a donc estimé qu'elle ne pourrait pas assurer la sécurité dans la ville et a décidé d'interdire le concert. "La première chose que nous avons entendue de la part des différents leaders publics c'est que Lady Gaga ne mérite pas l'attention de tant de personnes", a indiqué un policier. "Permettre (à Lady Gaga) de se produire ici aurait plus d'effets négatifs que positifs. Je respecte donc la décision de la police que je trouve judicieuse", a jugé le ministre de l'Intérieur, Gamawan Fauzi.

Dernier espoir pour les fans de Lady Gaga : l'interdiction n'est valable que pour Jakarta. Une autre ville pourrait décider d'accueillir le concert. En attendant, la star - pourtant assez prolixe sur son compte Twitter - n'a toujours pas réagi.