La ville hongroise de Pécs devient Capitale européenne de la culture

  • A
  • A
La ville hongroise de Pécs devient Capitale européenne de la culture
Partagez sur :

C'est la première fois qu'une ville hongroise reçoit ce titre, de nombreuses manifestations sont prévues tout au long de l'année.

C'est une première en Hongrie. La ville de Pécs, une des Capitales européennes de la culture en 2010, a donné dimanche le coup d'envoi d'une année de manifestations artistiques. Une année placée sous le signe de l'Europe centrale et de l'ouverture sur les Balkans.

Pécs partage cette année le titre de Capitale européenne de la culture avec Essen, en Allemagne, et Istanbul. La ville attend un million de visiteurs pour les quelque 350 rendez-vous du programme officiel et 200 manifestations périphériques.

Située à 200 km au sud de Budapest, non loin de la frontière croate, cette cité de 170.000 habitants fondée par les Romains et jouissant d'un climat méditerranéen se veut à un carrefour culturel en Europe. "Pécs n'incarne pas seulement la puissante culture hongroise, mais aussi la forte culture de toute l'Europe centrale", souligne le maire de la ville, Zsolt Pava. "Elle est multiculturelle et représente un portail sur les Balkans", renchérit pour sa part Tamas Szalay, directeur culturel de Pécs-2010.

La ville, qui a bénéficié de 127 millions d'euros de subventions de l'Union européenne et du gouvernement hongrois, principalement pour développer ses infrastructures, mise sur un nouveau centre de concerts et de congrès, et sur le quartier de Zsolnay, érigé en pôle culturel. Le gros des manifestations est programmé pour le courant de l'été, avec notamment le départ d'une "caravane de musique Pécs-Istanbul-Essen" fin juin, un festival de cirque et de théâtre du 9 au 25 juillet et un concert du compositeur serbo-croate Goran Bregovic fin juillet.

Figurent également au menu de nombreuses expositions et des événements littéraires, ainsi qu'un Festival de musique des Balkans début novembre. Le programme complet est consultable sur le site www.pecs2010.hu.