"La vache" : le périple d'un paysan devenu star du petit écran

  • A
  • A
"La vache" : le périple d'un paysan devenu star du petit écran
@ Capture d'écran de la bande-annonce
Partagez sur :

"La vache", qui sort en salles le 17 février, décrit comment un paysan algérien inconnu devient une star en quelques jours.

Fatah est un petit paysan algérien. Son rêve ? Emmener sa vache Jacqueline, qu'il chérit comme sa fille, au salon de l'Agriculture à Paris. D'où le titre du film La vache, réalisé par Mohamed Hamidi (Né quelque part) et dont Europe 1 est partenaire. Son rêve prend forme le jour où il reçoit une lettre lui indiquant qu'il est accepté au prestigieux salon. Problème, l'institution ne prévoit pas la prise en charge du transport des invités. Commence alors un long voyage à pied pour Fatah, joué Fatsah Bouyahmed, qui va traverser toute la France, aidé par Philippe (Lambert Wilson) et Hassan (Jamel Debbouze).

Le rachat par la télévision. C'est le mécanisme médiatique de la reconnaissance dont le film se fait le témoin. Fatah part de son village algérien dans l'anonymat et arrive à Paris en star. Entretemps, son histoire a séduit la France et à travers ce road trip, La vache explique comment phénomène Internet et phénomène médiatique se nourrissent l'un de l'autre. Une journaliste de France 2 rencontre ainsi Fatah et sa vache par hasard. Alors qu'il était mal vu par son village depuis une histoire de photos volées diffusées à son insu, ce simple passage télé lui assure le pardon de sa commune. Comme si la télévision assurait à celui qui y passe un salut moral.

De l'inconnu à la star. Mais l'histoire de Fatah ne s'arrête pas à la petite lucarne. Son périple émeut les réseaux sociaux et les internautes. Fait intéressant, l'histoire de ce paysan algérien revient alors du côté de la télévision et les médias se font le relais du phénomène de soutien. La scène du zapping dans laquelle on voit des JT et talk-shows traiter le sujet est particulièrement frappante et amusante.

La vache, l'Algérie et "la poire". En quelques jours, Fatah est ainsi une star omniprésente dans l'espace médiatique, dont le traitement suit les mécanismes des réseaux sociaux. Celui qui bénéficiait d'une longue interview sur France 2 se résume à présent à sa vache, l'Algérie et "la poire", en raison d'une anecdote qu'il avait racontée sur une liqueur. C'est cette viralité qui lui confère une affection auprès du public et de son village. Elle devient la clé de sa réussite.

Le film sort en salles le 17 février.