La présidente de l'Académie des Oscars réélue après la polémique sur les minorités

  • A
  • A
La présidente de l'Académie des Oscars réélue après la polémique sur les minorités
Cheryl Boone Isaacs.@ KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Cheryl Boone Isaacs a invité cette année 683 nouvelles personnes à intégrer l'Académie des Oscars dont beaucoup de femmes et d'Afro-américains.

La présidente de l'Académie des arts et sciences du cinéma Cheryl Boone Isaacs a été réélue pour un quatrième mandat à la tête de l'organisation qui décerne les Oscars, secouée ces deux dernières années par une polémique sur son manque de diversité.

Plus de diversité. Depuis la cérémonie de remise des Oscars en février et la polémique "Oscars so white" (Les Oscars si blancs) qui l'a précédée, Cheryl Boone Isaacs, elle-même afro-américaine, a mené la charge pour réformer la puissante Académie et l'ouvrir plus aux minorités ethniques. Près de la moitié des 683 personnes qui ont été invitées à devenir membres de l'Académie cette année sont des femmes et presque autant des afro-américains, notamment John Boyega, vedette de Star Wars, la star d'Harry Potter Emma Watson, la lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice cette année, la suédoise Alicia Vikander, et la musicienne Mary J. Blige. Au sein de cette promotion 2016, 283 viennent d'autres pays que les Etats-Unis.

Appels au boycott. L'institution fait face depuis plusieurs années à de vives critiques pour le manque de diversité dans ses rangs ainsi que parmi les acteurs qui se voient décerner un Oscar. Pour une deuxième année d'affilée, les vingt finalistes 2016 pour les prix d'acteurs étaient blancs, une situation qui a conduit à des appels au boycott de la prestigieuse soirée d'Hollywood ainsi qu'à l'émergence sur Twitter du hashtag #OscarsSowhite. 

De 92% à 89% de Blancs ? L'Académie était composée à 75% d'hommes avant que les membres de cette année aient été sélectionnés. Si les 683 invités acceptent tous l'invitation, ce pourcentage descendra modestement à 73%. Dans la même hypothèse, la part de Blancs passerait de 92 à 89%. Le conseil de l'Académie entend doubler le nombre de femmes et de représentants des minorités ethniques d'ici 2020.