La marque Star Wars, plus vendeuse que jamais

  • A
  • A
Partagez sur :

Les produits dérivés de la saga fonctionnent forts en cette fin d'année, à quelques semaines de Noël.

À chaque sortie de Star Wars, ce ne sont pas les billets de cinéma mais bien les jouets qui rapportent le plus d'argent à Disney. Les produits dérivés liés à l'épisode VII de la saga, sorti en décembre 2015, avaient rapporté autour de 5 milliards de dollars selon une étude américaine. Le géant américain s'attend également à des retombées économiques très fortes à l'occasion du nouvel épisode, Les derniers Jedi, sorti ce mercredi.

Le Porg, nouvelle coqueluche. Lego, déguisement, figurine, sabre laser... Avec la sortie de Star Wars, épisode VIII : Les derniers Jedi, les étals des magasins de jouets sont déjà remplis. Et le petit dernier de la saga fait son apparition : Porg. Le film n'est même pas sorti qu'il est déjà la nouvelle coqueluche des fans. Une petite boule de poile blanche, grise et marron, avec deux nageoires et deux grands yeux noirs. Son apparition, d'à peine quelques secondes dans la bande-annonce du film, ont fait du Porg une machine à vendre des peluches. "Ma nièce de huit ans a demandé pour son anniversaire un Porg. Je pense que c'est fait pour faire craquer les enfants. Ils sont très bons en marketing", confie ainsi Xavier, client d'un JouéClub à Paris.

"Une licence très forte". Et en effet, la recette est bien connue. Du neuf mêlé à de l'ancien. Illustration est faite avec le Porg et les désormais célèbres sabres lasers, un des jouets les plus vendus chaque année. Le calendrier est maîtrisé avant la sortie du film. Les produits dérivés sont disponibles depuis trois mois. Jusqu'à Noël, c'est une période clé. "On sait que c’est une licence très forte, qui est numéro sur le marché aujourd'hui, en France. Une licence qui est transgénérationnelle, qui créé l'engouement chez les parents et les enfants", explique Paul Pichard, du village JouéClub de Paris. Une sortie capitale pour le magasin qui compte réaliser 20% de son chiffre d'affaires d'ici le 31 décembre.