"La grande vague" Hokusai déferle sur le Grand Palais

  • A
  • A
"La grande vague" Hokusai déferle sur le Grand Palais
"Dans le creux d’une vague au large de Kanagawa" Série : Trente-six vues du mont Fuji Fugaku Sanjūrokkei Kanagawa oki namiura.@ Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles.
Partagez sur :

EN IMAGES - Le Grand Palais consacre une exposition à cet artiste japonais "fou de peinture", comme il se qualifiait lui-même. 

Hokusai. Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant vous connaissez certainement les estampes de ce très grand artiste japonais, né en 1760 et disparu en 1849, très célèbre y compris en Occident, pour ses "vues du Mont Fuji", ou pour sa "grande vague". Hokusai a été une grande source d'inspiration pour les peintres français, d'Edgar Degas, à Henri de Toulouse-Lautrec, en passant par Claude Monet, qui possédait 23 estampes du maître. Le Grand Palais à Paris lui consacre, dès le 1er octobre, la plus grande exposition jamais organisée en dehors du Japon. Europe 1 a choisi 5 pièces parmi l'immense œuvre du talentueux maître.

Hokusai

© Musées royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles

Katsushika Hokusai (1760 -1849) "Dans le creux d’une vague au large de Kanagawa"Série : Trente-six vues du mont Fuji. Signature : Hokusai aratame Iitsu hitsu.

Des œuvres par milliers. Hokusai a énormément produit : des estampes, des livres imprimés, des manuels scolaires, mais encore des peintures, des calendriers ou des gravures… Cet artiste prolifique a laissé plus de 30.000 pièces au total. Plusieurs d'entres elles sont d'ailleurs considérées comme des trésors nationaux au Japon. Certaines sont si fragiles, ses peintures sur soie ou encore ses estampes notamment, qu'elles seront remplacées, au Grand Palais, par des reproductions.

Hokusai

© Katsushika Hokusai Museum of Art

Katsushika Hokusai (1760 -1849) "Spectre d’Oiwa-san" - Série : Cent contes de fantômes - Signature : Saki no Hokusai hitsu.

Hokusai

© Rmn-Grand Palais (musée Guimet, Paris) / Thierry Olivier

Katsushika Hokusai (1760 -1849) "Chōshi dans la province de Sōshū" Série : Mille images de la mer. Signature : Saki no Hokusai Iitsu hitsu. 

Artiste aux multiples noms… Hokusai a changé d'identité à de multiples reprises au cours de sa carrière. On a recensé 17 signatures principales. Il signait ses œuvres selon l'influence d'une école ou selon ses nouveaux statuts : Sori, Taito ou Itsu par exemple.

Hokusai

© The British Museum, Londres, dist. Rmn-Grand palais / The Trustees of the British Museum

Katsushika Hokusai (1760 -1849) "Vent du sud, ciel clair [le Fuji rouge]" Série : Trente-six vues du mont Fuji. Signature : Hokusai aratame Iitsu hitsu. 

Hokusai

© Katsushika Hokusai Museum of Art

Katsushika Hokusai (1760 -1849)Tableau des mœurs féminines du temps Fujo fūzoku zu Ère Kansei, ans IV-VI (vers 1792-1794)2 kakémono, shihon, diptyque. 

…Et aux innombrables maisons. Hokusai a représenté des animaux par milliers, mais aussi de très nombreux paysages. Il faut dire que le graveur aimait sillonner les routes de son pays. Il a aussi déménagé pas moins de 93 fois, mais il est toujours revenu dans sa ville fétiche, Edo, rebaptisée Tokyo en 1868, qu'il a peinte sous tous les angles.

"Hokusai", au Grand Palais à Paris, du 1er octobre au 18 janvier 2015.