La Grande Guerre par la force de l’image

  • A
  • A
La Grande Guerre par la force de l’image
@ DR
Partagez sur :

800 photos inédites, trésor resté endormi dans les archives du journal Excelsior, racontent la guerre de 14-18. 

C’est un trésor d’archives, issu du fond du journal Excelsior, quotidien disparu dans les années 40. Un beau livre* réunissant 800 clichés inédits, édité par la maison d’édition Les Arènes, sort jeudi, à quelques mois du centenaire de la Première Guerre. 

Nous sommes dans les années 1910.  L’Excelsior fait son apparition parmi les quotidiens, en France. Ses créateurs donnent la priorité à la photographie dans le traitement de l’information. Chaque jour, il sort  quelque 25 à 30 images stupéfiantes. C’est ce qui, rapidement, va le distinguer des autres journaux. Une petite équipe de photographes, à l’époque, parvient à saisir sur le vif le fameux "instant décisif " qui fait la photo, comme le disait le mythique photographe Cartier Bresson. 

Commentées par l’historien Jean-Noël Jeanneney, les 800 images racontent, avec une force sans égale, les heures terribles de la Grande Guerre. Préservées sur leurs plaques de verre, exhumées, la plupart n’ont jamais été montrées au public.

Le choc de l’image

Pas de cadavres ni de batailles, c’est le parti-pris des photographes de l’Excelsior à l’époque.  Instantanés de la vie quotidienne, soldats assis dans l’herbe, l’arrivée du président Raymond Poincaré sous les applaudissements : c’est  la guerre "à l’arrière", dans ses heures creuses, qui se déroule au fil des pages. "Le plus court croquis m’en dit plus long qu’un long rapport" - formule napoléonienne - l’épigraphe choisi par l’Excelsior, prend tout son sens.

* Jours de guerre (1914-1918), les trésors photographiques des archives du journal Excelsior, de JN Jeanneney, Ed. Les Arènes, 49,90 € date de parution : le 17 octobre, avec Europe 1.