La fronde des journalistes de M6

  • A
  • A
La fronde des journalistes de M6
Partagez sur :

Ils protestent contre l'éviction du rédacteur en chef d'Enquête exclusive, à la demande de Bernard de la Villardière, le présentateur.

"Incompatibilité d'humeur". Voilà la justification de l'éviction de Laurent Huberson de la rédaction en chef du magazine Enquête exclusive, diffusée sur M6. Et celui avec qui le courant ne passe pas ? Bernard de la Villardière, le présentateur de l'émission. C'est lui qui aurait demandé sa mise à l'écart.

Les salariés de C Production, une filiale de la chaîne, protestent contre cette décision. Ils manifestaient vendredi devant le siège de M6 à Neuilly-sur-Seine. L'idée de bloquer les magazines de ce week-end a été un temps évoqué, ce qui aurait mis M6 dans l'embarras : C Production produit aussi les émissions phare Capital, Zone interdite, 66 Minutes et 100% Mag.

120 d'entre eux ont déjà signé une lettre de protestation. "Les salariés (...) et l'unité magazines et documentaires d'information, tiennent à exprimer leur indignation et leur colère, devant l'éviction injuste et brutale hier matin de Laurent Huberson (...) Ceci constitue un événement grave dans l'histoire de M6", précise le texte. Parmi les signataires, on retrouve quelques têtes d'affiche de la chaîne, comme Guy Lagache, Mélissa Theuriau, Estelle Denis ou encore Aïde Touihri.

Dans Libération, Laurent Huberson se dit "sonné". "Je trouve que c'est injuste, je n'ai pas mérité ça", dit-il. De son côté, Bernard de la Villardière se défend : "la direction m'a demandé de ne pas réagir, c'est un problème de management".

D'après Libé, outre les problèmes d'entente, la réalisation de sujets par la boîte de production de Bernard de la Villardière pour Enquête exclusive serait également en cause. Si C Production fournit la majorité des émissions, quelques unes sont produites par la société de Bernard de la Villardière. Or ce dernier souhaiterait que M6 lui en achète plus.