La drôle de vie des animaux de nuit

  • A
  • A
La drôle de vie des animaux de nuit
@ REUTERS/Kevin Lamarqueamarque
Partagez sur :

 EN IMAGES - Le sommeil des animaux révèle de nombreuses surprises. Explications scientifiques.

Avec une bonne dose de pédagogie, l'exposition “Nuit” du Museum d’histoire naturelle démystifie cet univers obscur, et décrypte la vie nocturne des animaux. Chats, rongeurs, oiseaux migrateurs ou manchots empereurs : deux scientifiques vous expliquent tout.

Comment les animaux peuvent-ils dormir debout en équilibre ?

perroquet-OK-ok

© ChinaFotoPress/Gu Ju


“Les oiseaux ont un système pour bloquer leurs articulations. C’est comme si nous, les humains, nous bloquions notre coude”, explique Isabelle Arnulf, spécialiste du sommeil et professeur de neurologie à la Pitié-Salpêtrière.

“Cela leur permet de tenir perchés avec leurs serres fermées autour des branches. Sans ce mécanisme, ils tomberaient, puisque la musculature se relâche en dormant. Les singes adoptent la même technique”, poursuit la spécialiste, qui a travaillé sur l’exposition du Museum d’histoire naturelle. D’autres, en revanche, optent pour une autre technique, ajoute la spécialiste : “Certains oiseaux dorment en revanche  sur une jambe, comme le flamant rose. Là encore, ils bloquent leurs articulations”.

flamant-rose-ok-ok

© REUTERS / Francois Lenoir

Comment les mammifères marins peuvent-ils dormir sans se noyer ?

loutres-ok-ok

“Les mammifères marins, lorsqu’ils sont immergés, sont en apnée”, explique Isabelle Arnulf. “S’ils s’endormaient, ils couleraient, et se noieraient. Les dauphins, sur lesquels de nombreuses études ont été menées, maintiennent un hémisphère de leur cerveau éveillé pour garder une narine hors de l’eau”, poursuit la spécialiste du sommeil.
Plus léger, les petits phoques se servent quant à eux d’une algue flottante comme d’une bouée. Ils dorment donc sur le dos, à l’abri du risque de noyade. Une technique qu’ils apprennent ensuite aux petits. 
“La baleine, dont on a observé les habitudes, peuvent rester beaucoup plus longtemps en apnée. On en déduit donc qu’elles en profitent pour faire de petites siestes”, assure Isabelle Arnulf. Avant de conclure : “Chaque mammifère marin a résolu le problème de manière complètement différente”.

Tous les animaux dorment-ils ?

paresseux-ok-ok

© REUTERS/ STR New


“Tous les animaux se reposent, même les mollusques. La question s’est posée pour quelques espèces, comme les oiseaux migrateurs. En les observant de près, on en a déduit qu’ils profitent du vol plané pour se reposer”, indique Isabelle Arnulf.
Mais les animaux “à sang chaud”, c’est à dire les oiseaux et les mammifères, sont ceux qui dorment le plus longtemps. Le champion du sommeil paradoxal, pendant lequel nous dormons et rêvons est le furet. Ce que confirme la spécialiste : “Il dort trois fois plus que l’homme. Le chat est également un gros dormeur, et dort deux plus que l’homme.
En revanche, certains animaux se sont fait un nom à partir d’une mauvaise réputation. C’est le cas du paresseux, qui se situe dans la moyenne animalière, avec un quota de sommeil journalier de 10 à 11 heures. 
Comment les animaux dorment-ils ?

manchots-OK-ok

“Les animaux vont en général chercher des abris sûrs, à l’abri des prédateurs”, explique Isabelle Arnulf. “Certains petits poissons sécrètent par exemple du mucus, qui va produire une sorte de tissu, dont ils vont se servir comme d’un sac de couchage”, poursuit la spécialiste.   
D’autres dorment en revanche par groupe, pour éviter les attaques nocturnes, mais aussi pour se préserver de dangers naturels. A l’image des manchots empereurs, qui dorment blottis les uns contre les autres pour lutter contre des températures polaires. “A tour de rôle, ils échangent leurs places, afin que ce ne soit pas toujours le même manchot qui reste à l’extérieur du groupe”, précise Isabelle Arnulf.
De leurs côtés, les canards maintiennent toujours un hémisphère de leurs cerveaux éveillé. Ils dorment le bec sous l’aile, mais gardent un des deux yeux ouverts.” Le but ? Pouvoir fuir en quelques secondes  face à l’attaque d’un agresseur. 

Les animaux qui vivent la nuit ont-ils des capacités spéciales par rapport aux autres ?

chouette-ok-ok

© m.n.H.n. - françois-Gilles Grandin


Non, mais ils utilisent mieux certaines capacité, explique Jean-François Julien, chercheur au CNRS, et spécialiste en écologie des chauve-souris : “cet animal utilise par exemple un système de sonar, et se repère à partir des sons reçus”. 
Même super pouvoir - ou presque - pour la chouette effraie, présente sur tous les continents. “Elle a une ouïe particulière, qui lui permet de capturer une souris dans une pièce où elle ne voit rien, simplement grâce au son”, précise Jean-François Julien.
>> L’exposition “Nuit”, au Museum d’histoire naturelle, du 12 février au 3 novembre 2014, en partenariat avec Europe 1.