La danseuse d'un clip suggestif écope d'un an de prison en Egypte

  • A
  • A
La danseuse d'un clip suggestif écope d'un an de prison en Egypte
La jeune femme, Reda al-Fouly, avait été arrêtée le 25 mai dernier, quelques jours après la diffusion du clip vidéo amateur de sa chanson sur youtube. @ Capture d'écran du clip sur YouTube
Partagez sur :

La jeune femme, qui danse dans une tenue légère dans un clip publié sur YouTube, a été condamnée dimanche à un an de prison dans son pays pour "incitation à la débauche". 

La jeune femme, Reda al-Fouly, avait été arrêtée le 25 mai dernier, quelques jours après la diffusion du clip vidéo amateur d'une chanson, "Seeb Idy" ("Laisse ma main" en français), sur YouTube. Dans cette vidéo, la jeune femme moulée dans une robe courte au décolleté plongeant, danse tandis que la caméra multiplie les gros plans sur sa poitrine et sur ses jambes nues. A ses côtés, le réalisateur de la vidéo, Wael Elsedeki, danse et chante également.

Trois condamnés dans cette affaire. La danseuse a été condamnée dimanche à un an de prison par un tribunal correctionnel du Caire pour avoir "incité à la débauche" en Egypte. Le caméraman de la vidéo, arrêté peu après la diffusion du clip, a été condamné à la même peine. Tous deux peuvent faire appel du verdict. Quant au chanteur, Wael Elsedeki, que l'on aperçoit aux côtés de la danseuse dans le clip, il  a été condamné à un an lui aussi, mais par contumace, ce dernier s'étant enfui à l'étranger.

Un précédent. En avril, la célèbre danseuse du ventre arménienne Safinaz avait été condamnée à six mois de prison pour avoir porté un costume aux couleurs du drapeau national lors d'une représentation, ce que le tribunal avait considéré comme une "profanation du drapeau". Le tribunal l'avait autorisée à payer une caution pour rester en liberté dans l'attente du verdict en appel.