La collection de Kenzo vendue pour 1,9 million d'euros

  • A
  • A
La collection de Kenzo vendue pour 1,9 million d'euros
Partagez sur :

La vente aux enchères des objets du couturier japonais présente 25% d’invendus parmi les 1.100 lots qui étaient proposés.

La vente aux enchères de la collection d'art de Kenzo a totalisé 1,9 million d'euros, un montant conforme à l'estimation prévue. Quelques invendus et de beaux prix ont marqué cette vente organisée mardi et mercredi à Drouot-Montaigne, à Paris.

Le commissaire-priseur Claude Aguttes, qui organisait la vente, s'est "félicité" du résultat. Démarrée mardi sans frénésie, devant une salle clairsemée, la vente n’a pas vu les prix flamber. En valeur, elle présente même 25% d'invendus.

Quelque 1.100 lots étaient proposés – laques japonaises, poupées amérindiennes, statuettes chinoises, meubles, vaisselle, photographies, peinture – par le Japonais Kenzo Takada, 70 ans, qui avait décidé de vendre aux enchères les objets d'art que renfermait son ancienne maison près de la Bastille. Le couturier souhaitait "tourner la page".

La plus haute enchère a été portée sur une statuette en or pré-angkhorienne du VIIIe siècle, emportée à 108.500 euros alors qu’elle était estimée entre 60.000 et 80.000 euros. En revanche, un des lots phare de la vente, un cheval de bois de l'époque Han, vieux de 2.000 ans, estimé, lui aussi, entre 80.000 et 100.000 euros, n'a pas trouvé preneur.

La grande majorité des lots ont été acquis par des particuliers, présents dans la salle ou au téléphone, principalement français, belges, britanniques et asiatiques.