La chute de "Valérian" continue au box-office américain

  • A
  • A
La chute de "Valérian" continue au box-office américain
Dane DeHaan et Cara Delevingne n'attirent pas vraiment les spectateurs américains.@ EuropaCorp
Partagez sur :

Pendant que "Dunkerque" continue de parader en tête du box-office américain, le space-opera de Luc Besson ne trouve toujours pas son public.

Dunkerque, l'épopée de l'évacuation de 400.000 soldats britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, a conservé la tête du box-office nord-américain, marché sur lequel Valérian et la Cité des mille planètes a confirmé son flop, selon des chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor Relations.

Dunkerque dépasse les 100 millions de dollars. Le film du réalisateur britannique Christopher Nolan, ovationné par la critique et qui reste au sommet une semaine après sa sortie, a récolté 28,1 millions de dollars ce week-end dans les salles obscures américaines et canadiennes, soit 102,8 au total. Il est talonné par une nouveauté, Le monde secret des émojis, une "app-aventure" dans laquelle ces bonshommes représentant les expressions faciales et des émotions prennent vie : le film d'animation a rapporté 25,6 millions pour son premier week-end à l'affiche.

La comédie Girls Trip, avec Queen Latifah et Jada Pinkett Smith recule de fait en troisième position, avec 20 millions pour sa deuxième semaine sur grand écran. Au total, le film a généré 65,5 millions. Une autre nouveauté, le film d'action Atomic Blonde avec Charlize Theron dans le rôle de l'agent Lorraine Broughton prend place au pied du podium, avec 18,5 millions. Spider-Man: Homecoming perd lui deux places au cinquième rang, encaissant 13,4 millions pour sa quatrième semaine à l'affiche et 278,2 millions au total.

Valérian perdu dans les salles obscures. Suivent La Planète des Singes - Suprématie, troisième volet de la saga, qui récolte 10,3 millions supplémentaires (118,6 en trois semaines), et Moi, Moche et Méchant 3 avec 7,7 millions (230,4 millions en cinq semaines). Valérian et la Cité des mille planètes, film le plus cher de l'histoire du cinéma français (197 millions d'euros) a reculé de trois places, avec seulement 6,8 millions amassés ce week-end (30,6 millions en deux semaines). Luc Besson pourra se consoler en France, où Valérian a effectué le deuxième meilleur démarrage de l'année.