La BNF fait l'acquisition d'un manuscrit inconnu de Violette Leduc

  • A
  • A
La BNF fait l'acquisition d'un manuscrit inconnu de Violette Leduc
Le manuscrit était détenu par des particuliers qui ont eux-mêmes contacté la BnF.@ AFP/Loïc Venance
Partagez sur :

La BNF a acquis un manuscrit inconnu de La Folie en tête, l'un des textes autobiographiques de Violette Leduc.

Très différent du texte imprimé, un manuscrit de La folie en tête, deuxième volet de la trilogie autobiographique de Violette Leduc, vient d'être acquis par la Bibliothèque nationale de France (BNF), a annoncé lundi cette institution.

Premier manuscrit de Violette Leduc à la BnF. Inconnu jusqu'à présent, le document acquis par la BNF est très différent du texte du roman paru en 1970, deux ans avant la mort de la romancière, amie de Simone de Beauvoir. "Nous nous réjouissons de l'acquisition de ce manuscrit qui comprend de nombreux passages inédits", a indiqué la présidente de la BnF, Laurence Engel. "C'est par ailleurs le premier de Violette Leduc à rejoindre les collections de la BNF", a-t-elle fait remarquer. Le manuscrit était détenu par des particuliers qui ont eux-mêmes contacté la BNF.

Un texte brutal. Sorte de journal intime, La folie en tête raconte les premiers pas de Violette Leduc dans le monde littéraire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Comme souvent dans l'oeuvre de la romancière, écorchée vive, le texte est d'une sincérité brutale et sans complaisance. On y voit Violette Leduc refuser toute concession avec elle-même. "Ecrire c'est se prostituer", écrit-elle ainsi dans ce texte où l'on croise les figures de Maurice Sachs, Jean Genet (odieux) ou encore Jean Cocteau et Jean-Paul Sartre mais aussi Nathalie Sarraute et bien sûr Simone de Beauvoir à qui elle voue une admiration sans borne.

"La bâtarde". "Ecrivain de l'ébranlement amoureux, du naufrage passionnel, Violette Leduc aura en permanence cherché à faire de son malheur la source d'un lyrisme sombre", rappelle la BNF dans un communiqué. Jugée "impudique" son oeuvre (y compris La folie en tête) a longtemps été censurée par ses éditeurs d'où "l'intérêt considérable" du manuscrit. Violette Leduc qui se surnommait méchamment "La bâtarde" est morte le 28 mai 1972. Son oeuvre est disponible en plusieurs volumes dans "L'Imaginaire" et "Folio" chez Gallimard. Sa vie a fait l'objet d'un film, Violette, en 2013 avec Emmanuelle Devos dans le rôle titre.