L'ouverture du Festival d'Avignon menacée par les intermittents

  • A
  • A
L'ouverture du Festival d'Avignon menacée par les intermittents
@ Reuters
Partagez sur :

CONFLIT - Les intermittents ont voté la grève pour vendredi, par 204 voix pour, 144 voix contre et 4 abstentions, annonce la CGT.

L'info.L'ouverture vendredi soir du 68e festival d'Avignon est fortement compromise, après le vote jeudi d'une majorité du personnel en faveur d'une grève, en soutien au mouvement des intermittents. Lors d'une assemblée générale, 204 salariés du festival ont voté jeudi soir pour la grève, 144 contre et 4 se sont abstenus, selon un représentant de la CGT Spectacle. Deux premières marquent l'ouverture du plus emblématique des festivals de l'été: "Le Prince de Hombourg", pièce mythique créée à Avignon par son fondateur Jean Vilar en 1951 avec Gérard Philipe, et "Coup fatal", un ballet d'Alain Platel avec des musiciens traditionnels de Kinshasa. "Il s'agit d'une intention de vote, dont l'incidence reste à déterminer spectacle par spectacle", a réagi la direction du festival.

Une annulation coûte 45.000 euros. D'autres nuages menaçants s'amoncellent sur Avignon, puisque des orages sont prévus dans la soirée, ce qui pourrait affecter "Le Prince de Hombourg", donné dans la Cour d'honneur du Palais des Papes, à l'air libre. "Nous sommes à la fois menacés par le ciel et par la terre", a constaté Paul Rondin, le second d'Olivier Py, premier artiste à la tête du festival depuis Jean Vilar (1947 à 1971). "Chaque représentation annulée coûterait 45.000 euros", a-t-il ajouté. Le spectre de l'annulation totale s'est toutefois éloigné, après le vote mardi du personnel à 80% contre une grève frappant l'ensemble des représentations.

Une "marche silencieuse".La CGT Spectacle s'est déclarée favorable à "des grèves votées par les artistes et les techniciens mais pas aux blocages, ni à l'annulation des festivals". Le syndicat a maintenu en revanche son appel à une "grève massive" dans toute la France vendredi, date d'ouverture d'Avignon, avant une autre journée de mobilisation le 12 juillet. Dans le "Off", la majorité des 1.083 compagnies s'est déclarée déterminée à jouer, mais la "grande parade" qui donne le coup d'envoi des festivités vendredi après-midi est remplacée par une "marche silencieuse".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

MANIF - Festival d'Avignon : les intermittents menacent l'ouverture

LA FACTURE - Festivals annulés : une note salée

INTERVIEW E1 - Les festivals de l'été auront lieu mais "pas tranquillement"

L'ESSENTIEL - Intermittents : les clés pour comprendre le conflit

DÉTERMINÉS - Les intermittents appellent à "amplifier la grève"