L'oeuvre de Sagan rééditée grâce à son fils

  • A
  • A
L'oeuvre de Sagan rééditée grâce à son fils
Partagez sur :

Denis Westhoff, fils unique de Françoise Sagan, pourra ainsi rembourser la dette de 600.000 euros dont il a hérité.

A sa mort, Françoise Sagan était en délicatesse avec le fisc. Son fils unique, Denis Westhoff, a ainsi hérité d'une dette de 600.000 euros. Pour pouvoir rembourser, il a convaincu les éditions Stock de rééditer l'intégralité de l'oeuvre de sa mère, considérée comme une égérie de la Nouvelle Vague. Selon ses calculs, il devrait venir à bout de la dette d'ici sept ans.

"L'oeuvre (de ma mère) était bloquée", a expliqué Denis Westhoff à Pierre de Vilno :

Outre l'aspect financier, Denis Westhoff avoue également avoir fait la démarche pour sa mère et pour la littérature. Aujourd'hui, excepté Bonjour Tristesse et Aimez-vous Brahms ?, deux gros succès commerciaux, les livres de Françoise Sagan sombrent peu à peu dans l'oubli. Comme Toxique, le journal qu'elle a écrit après une cure de désintoxication en 1957, illustrée par Bernard Buffet. Cette année-là, Françoise Sagan avait subi un accident de voiture et dû absorber de la morphine pour calmer les douleurs de ses blessures. Un livre que Denis Westhoff dit avoir redécouvert par hasard, sa mère l'ayant elle-même laissé dans l'ombre.

Toxique, Des Bleus à l'âme et Des yeux de soie sont déjà dans les rayons. Denis Westhoff, qui se dit "très content que sa mère n'ait pas été oubliée", annonce trois autres rééditions pour le printemps 2010, trois encore en automne, puis trois dernières au printemps 2011.