L’élection de Miss France 2010 plus démocratique

  • A
  • A
L’élection de Miss France 2010 plus démocratique
Partagez sur :

Cette année, les téléspectateurs éliront seuls la nouvelle Miss France parmi les cinq finalistes. La fin des scandales ?

Est-ce la révolution au pays des Miss ? Samedi soir, l’élection de Miss France 2010 donnera pour la première fois davantage de pouvoir au public qu’au jury. Durant l’émission, en direct de Nice, et présentée par Jean-Pierre Foucault, les téléspectateurs voteront d’abord à 50/50 avec le jury, présidé par Arielle Dombasle, pour désigner cinq finalistes parmi les douze candidates présélectionnées par le Comité Miss France. Ensuite, le public seul votera pour le choix de Miss France 2010.

Selon TF1, c’est la première élection démocratique d’une Miss France, "depuis la diffusion télévisée de l’élection nationale", en 1987. Les téléspectateurs auront donc le dernier mot, ce qui devrait éviter aux organisateurs un scandale similaire à l’élection de l’an dernier. Scandale qui avait révélé au grand public le manque de transparence des votes.

Le 6 décembre 2008, Chloé Mortaud, Miss Albigeois Midi-Pyrénées, avait été élue Miss France 2009 sous les sifflets de ses concurrentes. Quelques jours plus tard, on apprenait que la miss arrivée en tête des votes des téléspectateurs était en fait Miss Pays de Loire, Elodie Martineau, 2e dauphine. Chloé Mortaud n’arrivait alors qu’en 3e position. Le vote du public, par appel ou SMS surtaxés, n’était alors pris en compte qu’à 50%. Aucune tricherie là-dessous, mais les organisateurs de l’élection commençaient à craindre le désintérêt des téléspectateurs, moins motivés par le vote face au poids du jury, présidé l’an dernier par Line Renaud. Des jurés qui avaient à l’époque été accusés de céder à l’"obamania" en votant pour une miss franco-américaine et métisse.

Mise en place pour éviter un vote régionaliste, la pondération des votes lors de l’élection de Miss France ne crée pas polémique seulement depuis l’an dernier. Lors de l’élection 2007 déjà, la Picarde Rachel Legrain-Trapani avait été élue alors que Miss Limousin, Sophie Vouzelaud, sourde, avait obtenu un vote massif des téléspectateurs. L’année suivante, les organisateurs avaient modifié une première fois le système de vote, les voix des téléspectateurs étant désormais prises en compte à 50%, au lieu d’un tiers seulement auparavant.