L’acteur Georges Wilson est décédé

  • A
  • A
L’acteur Georges Wilson est décédé
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le père de Lambert Wilson, comédien et metteur en scène, est mort mercredi à l’âge de 88 ans.

L’acteur Georges Wilson est décédé mercredi à l’âge de 88 ans, d’après une information confirmée par son agent. Comédien et metteur en scène, il était le père de l’acteur Lambert Wilson. "J'apprends avec une immense tristesse la disparition de Georges Wilson. C'était un homme de théâtre d'exception (...) Il aura été un directeur audacieux, inventif, ouvrant la voie très largement au théâtre contemporain", a indiqué Jack Lang par communiqué, en réaction à son décès.

Né en 1921 à Champigny-sur-Marne, il avait suivi les cours de Pierre Renoir à l’école de la rue Blanche dès 1945. Deux ans après, il entrait à la compagnie Grenier-Hussenot, avant d’être embauché par Jean Vilar au Théâtre national populaire (TNP). Il est devenu son disciple.

Il a ensuite pris la direction du TNP en 1963, et joué et mis en scène de nombreuses pièces classiques, dont L’Ecole des Femmes et Le Cid. Il a également enseigné le théâtre à partir de 1957, à l’école Charles Dullin, puis dirigé le théâtre de l’Oeuvre de 1978 à 1995.

Une figure du cinéma

Au cinéma, il a écrit et réalisé La Vouivre, sorti en 1988, avec au casting Lambert Wilson, Suzanne Flon et Jean Carmet. Il a aussi joué dans Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara, aux côtés de Danielle Darrieux, Tintin et le mystère de la Toison d'or, de Jean-Jacques Vierne, ainsi que dans Une si longue absence, d’Henri Colpi, Palme d’Or en 1961, et dans Faites sauter la banque, avec Louis De Funès. Il était également à l’affiche du Jour le plus long, sorti en 1962, avec John Wayne et Richard Burton.

Plus récemment, il s’est illustré dans Le Château de ma mère, d’après Marcel Pagnol, et Je ne suis pas là pour être aimé, aux côtés de Patrick Chesnais. Sa dernière apparition au cinéma était le rôle de l’homme d’affaires Henri Lelièvre dans L’ennemi public numéro 1.

En 2001, il a reçu le Molière du comédien dans un second rôle pour La Chatte sur un toît brûlant au Théâtre de la Renaissance.

Ecoutez Georges Wilson parler de son travail :