Kyan Khojandi : "Quand j'ai arrêté "Bref", je me sentais vraiment bien"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, Kyan Khojandi a évoqué son dernier spectacle, où il parle de ses pulsions quotidiennes.

INTERVIEW

La série Bref l'a révélé aux yeux du grand public. Ces derniers mois, Kyan Khojandi a surtout été présent au cinéma. En 2016, il revient sur scène avec son spectacle Pulsions. Dans ce one-man-show, il expose ses envies et son intimité la plus profonde. Un cheminement que le principal intéressé a expliqué dans Il n'y en a pas deux comme elle.

"J'étais en phase avec moi-même". "A un moment donné, je me suis mis à écrire sur moi. C'est là que ma série Bref est née". Avec ce programme court, Kyan Khojandi a abordé des sujets personnels, dont il ne faisait pas état avant. "Je parlais de mes petites hontes, des choses que je n'arrivais pas à assumer tous les jours", a indiqué l'humoriste. "Quand j'ai arrêté Bref, je me sentais vraiment, et étrangement, bien. J'étais en phase avec moi-même", a confié Kyan Khojandi. Un bien-être qui l'a poussé à franchir une étape supplémentaire.

"C'est compliqué de contrôler une pulsion de bouffe". "J'avais envie d'aller encore plus loin", a expliqué l'humoriste, d'où l'idée d'un spectacle sur son intimité profonde et ses pulsions. Parmi ces dernières, Kyan Khojandi a évoqué les tentations concernant l'alimentation. "C'est compliqué de contrôler une pulsion de bouffe, surtout avec la société dans laquelle on se trouve", a raconté l'humoriste. "J'ai trouvé la solution à ça !", a assuré le comédien. "Je mange", a-t-il lancé avec amusement, "et derrière je fais du sport".

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" ici