Juliette Armanet à Solidays : "Si je peux mêler l'utile à l'agréable, c'est le combo parfait"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La chanteuse française, révélation de l'année 2017, est l'une des têtes d'affiche du festival Solidays, qui démarre vendredi à Paris et dont Europe 1 est partenaire.

INTERVIEW

"Ça ne se refuse pas les Solidays !" Au micro d'Europe 1 vendredi matin, Juliette Armanet ne cache pas son excitation. Dimanche, elle montera sur la scène de Solidays, à l'hippodrome de Paris-Longchamp, pour fêter les 20 ans du festival, dont Europe 1 est partenaire.

"Le combat contre le Sida est loin d'être gagné". La chanteuse se sent "honorée" de faire partie de la programmation, mais surtout "heureuse de pouvoir jouer dans un festival qui a un thème qui me tient à cœur", confie-t-elle. Depuis deux décennies en effet, Solidays entend sensibiliser l'opinion publique et récolter des fonds pour lutter contre le virus du Sida. "Il y a une notion de solidarité qui me semble hyper importante. Moi, je ne suis pas du tout une chanteuse politique, mais si je peux mêler l'utile à l'agréable, c'est le combo parfait", estime l'interprète de L'Amour en solitaire. "Le combat contre le Sida est loin d'être gagné. C'est encore complètement tabou dans nos sociétés. On est encore à l'aube d'une prise de conscience réelle. Ça reste un enjeu de société très fort pour moi", poursuit la chanteuse.

Le succès, "ce n'est pas arrivé du jour au lendemain". Sur scène, les spectateurs vont pouvoir rencontrer une artiste qui a roulé sa bosse depuis trois ans, écumant toutes les scènes de France et de Navarre. Mais elle refuse de dire que son succès fut fulgurant. "Ce n'est pas arrivé du jour au lendemain. J'ai sorti mon premier EP il y a deux ans et demi. J'ai signé dans ma maison de disques il y a quatre ans. Ça a pris beaucoup plus de temps qu'on veut bien le croire. Je n'ai pas l'impression que les choses se sont passées vite, en un éclair. J'ai mis du temps à défendre ce disque", assure Juliette Armanet.

"Je suis un peu monomaniaque". Alors l'idée d'un second disque, même si elle est envisagée, n'est pas encore d'actualité. Le thème, lui, est cependant tout trouvé. "Je suis un peu monomaniaque et j'aurais sans doute un peu de mal à parler d'autre chose que d'amour. Mais l'amour a plein de facettes singulières et différentes. On verra bien ce qui sort, mais pour l'instant je ne me pose pas trop la question", glisse-t-elle. Avec son premier album Petit ami, Juliette Armanet a séduit un très large public. Maintenant que le show est parfaitement rôdé, ce n'est que du plaisir pour la chanteuse. Elle conclut : "J'ai profité de ce vent chaud, et j'en profite encore un peu…"