Julien Clerc sur le discours d'au revoir de Sarkozy : "J’ai eu l'impression de voir l’homme que je connais dans le privé"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le chanteur n'a pas accepté la Légion d'honneur, ce qui ne l'a pas empêché d'entretenir des relations d'amitié avec d'anciens présidents de la République.

INTERVIEW

Les décorations ? Très peu pour Julien Clerc, qui préfère fêter le passage de ses 50 ans de carrière (en 2018) avec un album et une tournée à venir plutôt de que recevoir la Légion d'honneur. Le chanteur, invité dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, a expliqué qu'il avait d'ailleurs refusé la médaille, bien qu'il ne dédaigne pas tout lien avec la sphère politique.

"Rien à faire là-dedans". S'il a dit non à la distinction, c''est parce qu'il trouve "que les artistes n’ont à rien à faire là-dedans. La décoration des artistes, c’est à la grande rigueur Chevalier des arts et des lettres. Mais je pense qu’un artiste, ce n’est pas fait pour avoir des décorations. J’ai envie de dire qu'on est au-dessus de ça. On appartient à tout le monde. C’est l’idée que je m’en fais. J’ai peut-être un petit fond anarchiste poli", s'amuse-t-il.

Mitterrand venait dîner chez lui. Il ne s'agit pas là d'un rejet de la classe politique. L'artiste a d'ailleurs côtoyé les grands hommes de la République. François Mitterrand venait dîner chez lui. "Ce sont des histoires d’hommes plutôt que des histoires de pouvoir. Il se trouve que l’homme qui est à cette place-là, qui est forcément atypique parce que l’on n’arrive pas à cet endroit-là sans avoir quelque chose en plus, apprécie ce que je fais. La vie vous offre ça", commente-t-il. Mais Mitterrand n'est pas le seul président avec qui il a partagé un dîner. 

Un SMS à Sarkozy. "Il est évident  que le jour où mon amie Carla Bruni a épousé Nicolas Sarkozy, je me suis mis à fréquenter le couple", résume le chanteur, qui s'est fendu d'un texto après le discours d'au revoir de l'ancien président au soir du premier tour de la primaire. Un message qui disait : "Les gens t’ont vu ce soir comme la personne que tes amis connaissent." "J’ai eu cette impression incroyable tout d’un coup de voir l’homme que je connais dans le privé", raconte Julien Clerc, touché par les paroles de Nicolas Sarkozy.