Jul raconte son voyage en Chine avec Macron : "je ne regrette pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le dessinateur faisait partie de la délégation française présidentielle en Chine la semaine dernière. 

Qu'est-ce que peut bien faire un dessinateur et caricaturiste en Chine, pas vraiment connue pour sa grande acceptation de la satire ? C'est ce qu'a dû certainement se demander le dessinateur Jul, invité du président Emmanuel Macron lors de son voyage officiel en Chine, la semaine dernière. Samedi pour Europe 1, il revient sur cette aventure "complètement étrange à l'intérieur de la tête du tyrannosaure". 

"J'ai reçu un coup de fil de l'Elysée". "Je ne connaissais pas du tout Emmanuel Macron", confie Jul. "J'ai reçu un coup de fil de l'Elysée un jour en me disant : 'Est-ce que vous voulez venir dans la délégation culture pour cette visite d'Etat ?'. J'ai trouvé ça très amusant et je n'ai pas hésité". "En même temps, poursuit-il, il fallait que je puisse garder ma liberté de ton, je ne voulais pas me transformer en peintre officiel d'une délégation". Jul a même pu remettre au président chinois un livre de caricature politique, La Planète des sages. "C'était une aventure protocolaire que d'approcher Xi Jinping", raconte le dessinateur, samedi matin sur Europe 1. 



Ce qu'a voulu raconter "la com' de Macron". Pendant qu'il était en Chine, Jul a quand même pris le risque de publier quelques caricatures sur son compte Twitter. "On se rend compte que les Chinois, ceux qui sont sous le joug de cette contrainte, ils ont des moyens, comme on l'a vu lors des manifestations en Iran, de contourner", assure-t-il. "Ils installent des petits filtres avec lesquels ont peut utiliser les réseaux sociaux. C'est difficile, ça ne s'arrange pas leur situation mais en même temps, il y a ce grand espoir-là. Et je pense que c'est ce qu'a voulu raconter la com' de Macron en laissant de l'air pour la critique, pour la satire. Donc ça valait le coup d'y aller. Je ne regrette pas d'avoir fait ce petit détour complètement étrange à l'intérieur de la tête du tyrannosaure".