Journées du patrimoine : des lieux hors du commun à visiter

  • A
  • A
Journées du patrimoine : des lieux hors du commun à visiter
Le Parc national des Cévennes fait partie des 10 parcs nationaux que compte la France, dans l'Hexagone et en Outre-mer. @ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Pas moins de 17.000 lieux ouvrent leurs portes ce week-end, dans l'Hexagone et en Outre-mer, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine.

Les files d'attente interminables devant le palais de l'Elysée ou de l'Assemblée nationale vous découragent ? La visite de l'église du village ne vous passionne pas ? La 35ème édition des Journées européennes du patrimoine, qui se déroulent samedi et dimanche, partout dans l'Hexagone et en Outre-mer, est aussi l'occasion de visiter des lieux inattendus, insolites et parfois méconnus du grand public.

Retrouver des monuments à l'abandon

Parmi les grandes nouveautés de cette édition, la mise en place de la mission "Patrimoine en péril", dirigée par Stéphane Bern et médiatisée à l'occasion d'un grand "Loto du patrimoine", dont les recettes permettront de financer la restauration de 18 sites historiques. Ce week-end, dix des 18 monuments sont ouverts au public, comme l'Aqueduc romain du Gier, dans le Rhône, le domaine de Maison-Rouge à La Réunion, ou encore le théâtre des Bleus de Bar, dans la Meuse. Les huit autres sites de la mission ne seront pas spécifiquement ouverts à la visite pour des questions de sécurité, mais des cérémonies officielles s'y tiendront pour acter le financement des premiers travaux. 

Pénétrer pour la première fois dans des institutions

Pas moins de 1.200 lieux ouvrent pour la première fois leurs portes ce week-end à l'occasion des Journées du patrimoine. Ils sont tous recensés via le moteur de recherche du site Internet officiel. À noter, l'ouverture au public samedi du siège parisien de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), qui œuvre pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine. Cet ensemble architectural abrite une collection d'œuvres d'art uniques, comme celles de Joan Miró ou de Pablo Picasso, ainsi qu'un jardin japonais. Autre nouveauté cette année : Disneyland Paris fait découvrir ce week-end les métiers d'art qui travaillent sur le parc d'attraction. 360 chanceux participeront aux visites guidées… déjà toutes complètes.

unesco

Depuis son ouverture il y a 70 ans, le siège parisien de l'Unesco n'avait jamais participé aux Journées du patrimoine. ©LOIC VENANCE / AFP

S'enfermer entre quatre murs 

Pour rendre plus attractives les Journées du patrimoine, plusieurs sites ont décidé d'organiser des "escape game" dans leurs murs. Que ce soit dans un bunker du ministère des Outre-mer à Paris, au château de Pau en Nouvelle-Aquitaine ou encore au musée de l'ancien évêché de Grenoble, le principe reste le même : un groupe de personnes est "enfermé" dans une pièce et doit résoudre une énigme ou une mini-enquête pour en sortir dans un temps imparti. Le tout en lien évidemment avec l'histoire de ces lieux anciens. 

Goûter aux plats de nos ancêtres

D'autres animations insolites sont au menu de ces Journées du patrimoine, comme des cours de valse à l'ambassade d'Autriche à Paris, ou bien encore la dégustation gratuite d'un repas typique des Gaulois. À Autun, en Saône-et-Loire, des études d'archéologues ont permis de reconstituer ce que mangeaient nos ancêtres gallo-romains. Et nul sanglier à la table des festivités, mais plutôt des légumes bouillis dans des pots en terre cuite, servis avec une viande de canard, et accompagnés de vins rouges épicés.

S'imprégner de la biodiversité

Outre les nombreux châteaux, églises, et monuments officiels que compte la France, les Journées du patrimoine permettent aussi de parcourir le patrimoine paysager et naturel de l'Hexagone. Tous les parcs nationaux, les réserves nationales et régionales, les parcs naturels régionaux, ainsi que les sites du réseau Natura 2000 sont ouverts au public. L'occasion de découvrir une faune et une flore préservées, dans les pas de professionnels qui assurent au quotidien la gestion de ces sites.

Prendre un train des années 60

En Île-de-France et à Paris, la RATP propose une dizaine d'animations pour découvrir les coulisses du métro. Il est par exemple possible de visiter le poste de commandement centralisé de la ligne 14 ou encore de pénétrer le chantier du prolongement de la ligne 12. La SNCF aussi dévoile les dessous de son fonctionnement : et parmi la cinquantaine de sites à découvrir, pourquoi ne pas monter dans la fameuse rame de l'Orient-Express, de tout comprendre aux postes d'aiguillages, ou encore d'embarquer sur la ligne ferroviaire Orléans-Pithiviers, fermée depuis 1969 et entièrement rénovée, pour revivre l'ambiance d'un voyage en train des années 60.

oe

Une rame de l'Orient-Express sera exposée à la gare de Lyon, à Paris, ce week-end. ©ELLIOTT VERDIER / AFP

Patrimoine industriel, édifices scolaires, sites hospitaliers, maisons de personnes célèbres, lieux de spectacles… De nombreux autres sites méconnus sont à découvrir ce week-end. Reste à choisir parmi les 17.000 lieux proposés.