Johnny Hallyday, touchant jusque dans ses gaffes

  • A
  • A
Johnny Hallyday, touchant jusque dans ses gaffes
@ Florent Duffour / AFP
Partagez sur :

Johnny Hallyday nous a fait chanter, danser, pleurer, mais aussi rire. Avec un naturel parfois désarmant, il était capable de sortir quelques énormités. Qui ne manquaient pas de contribuer à son charme.

Johnny Hallyday, ses 57 ans de carrière, ses 110 millions d'albums vendus, son extraordinaire charisme scénique… Et ses boulettes. Lors de ses nombreux passages à la télévision, l'idole des jeunes, disparue dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 74 ans, a toujours fait preuve d'un naturel déroutant, pour le meilleur comme pour le pire. Résultat : des séquences devenues cultes, sur lesquelles on a beaucoup ri, mais qui rendent le personnage d'autant plus touchant aujourd'hui.

En 2013, dans son autobiographie Dans mes yeux, Johnny écrivait : "Je sais bien que je ne suis pas un imbécile, mais je sais aussi que je peux facilement le faire croire parce que je fais des gaffes, que je bafouille et, depuis un certain temps, parce que je m'en fous". 

"J'ai beaucoup d'amis qui sont décédés"

En 2005, Johnny et son épouse Laeticia participent au jeu de TF1 Qui veut gagner des millions ?, au profit d'une association qui vient en aide aux enfants. Alors qu'ils doivent répondre à une question à 100.000 euros, Johnny et Laeticia hésitent sur la réponse. Jean-Pierre Foucault leur propose d'utiliser l'appel à un ami. Johnny cherche, cherche… et finit par lâcher cette phrase - un poil gênante : "Ben, j'ai beaucoup d'amis décédés malheureusement…" Rires embarrassés dans le public, moue chagrinée de Foucault, et réaction à la fois interloquée et hilare de Laeticia. Succulent. Johnny, tout en auto-dérision, rebondit : "J'ai pas bu pourtant !"

"Zazie" au lieu de Zizou

En 2002, Johnny Hallyday chante l'hymne des supporters des Bleus, à l'occasion de la Coupe du Monde. Le "Taulier" est invité au 20 Heures de TF1, alors présenté par Claire Chazal. La journaliste cherche à savoir si le chanteur connaît les joueurs de l'Equipe de France. "J'en connais quelques-uns, bien sûr. Je connais 'Zazie'…", s'hasarde Johnny. Oups, c'est évidemment Zizou que le chanteur avait en tête. Mais la boulette est trop belle, et la séquence passera à la postérité.

"Si on n'avait pas perdu 1 heure et quart…"

En 2002 toujours, Johnny Hallyday se lance dans la grande aventure du Dakar. Le chanteur, qui concourt en amateur, est confronté à son lot de difficultés sur les pistes désertiques. Ce jour-là, alors que la caméra de France 2 l'attend à l'arrivée de l'étape, Johnny, visiblement fatigué après des heures de conduite en conditions extrêmes, lâche à un membre de son équipe : "Tu te rends compte, si on n'avait pas perdu 1 heure et quart, on serait là depuis 1 heure et quart." Implacable.

"Quelle joie d'être avec vous ce soir à Clermont-Ferrand"

C'est la hantise de bon nombre d'artistes qui font leur entrée sur scène : se tromper de nom de ville en saluant le public. En 2012, alors qu'il donne un concert à Saint-Etienne, Johnny lance à la foule "Quelle joie d'être avec vous ce soir à Clermont-Ferrand", provoquant quelques huées. Le guitariste du chanteur vient rapidement lui signaler la confusion, et Johnny se confond en excuses. "Saint-Etienne pardon. Vous savez le problème, c'est qu'à force de faire des villes tous les jours, je finis par oublier le nom des villes. En tout cas, on est très heureux d'être avec vous. Je reconnais quelques amis là, qui ont suivi la tournée, et on est très heureux vraiment. J'espère que vous allez passer une bonne soirée." Heureusement, le public de Johnny lui pardonne tout, et on le comprend.