"John Galliano est passé de mode"

  • A
  • A
"John Galliano est passé de mode"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dior a vite engagé une procédure de licenciement. Décryptage avec deux spécialistes mode.

John Galliano avait apporté son talent visionnaire quand il avait pris la direction artistique de Dior il y a plus de dix ans. C'est aujourd’hui le scandale, mais hors des défilés, qui risque de marquer la fin de sa carrière. La maison Dior a annoncé mardi avoir engagé une procédure de licenciement à son égard, en raison de son comportement et de ses propos "particulièrement odieux" dans la vidéo diffusée lundi par le tabloïd anglais The Sun dans laquelle le styliste déclare notamment "aimer Hitler".

Crainte d’un boycott

La procédure de licenciement a été engagée très rapidement, comme un gage "donné à la fois aux observateurs de la mode, au marché dans son ensemble, et singulièrement le marché américain et le marché asiatique parce qu’on sait que ce sont des marchés assez sensibles à la question raciale et que la menace de boycott peut arriver très vite", décrypte Marie-Pierre Lannelongue, spécialiste mode au Nouvel Obs, interrogée par Europe 1.

Pour Vivianne Blassel, journaliste-chroniqueuse mode, "Dior a réagit comme il fallait réagir, avec énergie et professionnalisme. A partir du moment où il y a eu ce buzz autour de la vidéo, la maison ne pouvait que réagir avec rapidité", tranche-t-elle.

"La goutte d’eau..."

Mais derrière le scandale, "Dior souhaitait peut être aussi se séparer de son créateur. Cela a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase" estime Vivianne Blassel. Un avis partagé par Marie-Pierre Lannelongue. "Il y a aussi une époque qui a changé, d’après-crise, où on valorise un chic plus discret, où le bling-bling est passé de mode", argumente cette spécialiste qui n'hésite pas à dire que "John Galliano, qui a incarné ces années flamboyantes et ces années d’excès, est passé de mode".

Aussi, Marie-Pierre Lannelongue a confié mercredi sur Europe1 que "depuis plusieurs mois, il avait un très gros problème avec l'alcool. Il est malade, alcoolique", a-t-elle estimé, ajoutant que "ça n'excuse pas ses propos qui sont effectivement inadmissibles".

Elle estime que John Galliano "a pété les plombs" :

"Le monde de la mode est triste"

Au fil des années, John Galliano a réécrit la légende Dior avec une excentricité toute british, faisant pendant longtemps de ses défilés extravagants l'apogée des collections parisiennes. Son départ de la maison Dior pourrait avoir d’énormes retombées médiatiques, sans qu’on sache pour l’instant si elles seront positives ou négatives pour Dior.

Dior devra aussi retrouver un directeur artistique capable d’incarner la maison de haute couture. "Depuis 15 ans, John Galliano avait boosté la maison Dior et l’avait mis dans l’air du temps" rappelle Vivianne Blassel. "Le buzz que crée aujourd’hui cette histoire montre qu’il était extrêmement populaire". Et la spécialiste de mode de conclure : "Sans le comprendre toujours, les gens l’aimaient bien. Aujourd’hui, les gens sont tristes, le monde de la mode est triste".