Joey Starr : "Au tribunal, je joue à guichets fermés"

  • A
  • A
Joey Starr : "Au tribunal, je joue à guichets fermés"
@ Europe 1
Partagez sur :

VIDEO - Quelques instants après être sorti de prison, Joey Starr est venu donner sa première interview vendredi sur Europe 1.

"J'ai eu une réaction disproportionnée, j'ai fait mon temps, et puis voilà". Ce sont les premiers mots de Joey Starr, sur Europe 1, quelques instants après sa sortie de prison vendredi matin. Après sept mois passés derrière les barreaux - cinq mois à Fleury-Mérogis, puis deux mois à la Santé en semi-liberté - pour violence aggravée, le chanteur veut maintenant passer à autre chose. "Tout le reste est derrière moi. J'ai énormément de choses à faire, j'ai une famille. J'ai un an et demi de mise à l'épreuve. Il faut que je sois sage. J'ai un suivi thérapeutique, j'y suis obligé. Je suis quelqu'un de sanguin... Ça fait partie de mon personnage", a-t-il confié à Marc-Olivier Fogiel.

Condamné à plusieurs reprises, Joey Starr a souvent eu des relations tendues avec la justice. "Quand je vais au tribunal, je joue à guichets fermés, ça ne leur plaît pas forcément. Dès que je mets un pied dans un tribunal, je n'ai jamais gain de cause. Plein de gens ne comprennent pas pourquoi on s'acharne sur moi."

Ce séjour en prison, le deuxième, l'a marqué. "J'étais à Fleury-Merogis, un des endroits les pires d'Europe. Même pour une urgence on doit envoyer un courrier, c'est déplorable". Seul "privilège" pour Joey Star, il a pu passer ces quelques mois seul en cellule.

"Si vous êtes en train de manger et l'autre décide d''aller aux toilettes, ça peut casser une amitié", raconte-il ironiquement :

Ces sept mois se sont malgré tout révélés productifs pour le chanteur. Il a écrit un album entier en prison, qui devrait voir le jour dans les mois à venir. "Si on ne gamberge pas en prison, c'est qu'il y a un problème. Moi j'ai un peu la bougeotte, j'en ai souffert. J'ai la chance de pouvoir faire de la musique, ça écarte les murs. J'avais la tête qui vagabondait assez souvent."

Plusieurs concerts étaient prévus avant sa condamnation, qui ont dû être annulés à la dernière minute, posant de gros problèmes financiers à son producteur Sébastien Farran. Des remords à son égard ? "Pas mal quand même, ça fait 20 ans qu'on bosse ensemble, on est plus qu'associés, on est amis avant de parler business. Il fait partie de mon entourage très proche."

Joey Starr devrait reprendre la route avec NTM, et notamment donner un grand concert au Parc des Princes le 19 juin. Ce qu'on peut lui souhaiter en 2010 ? "De la sueur, du live, surtout. De l'amour, peut-être. J'ai envie de tranquillité, de faire ma musique".

> Regardez l'intégralité de l'interview de Joey Starr