Jérôme Commandeur : aux César, "je vais essayer de créer des petits moments d'émotion"

  • A
  • A
Jérôme Commandeur : aux César, "je vais essayer de créer des petits moments d'émotion"
@ Canal +
Partagez sur :

L'humoriste et comédien qui animera la cérémonie des César connaît l'importance et la difficulté de l'exercice. Il se dit "à la fois excité et paniqué".

INTERVIEW

Jérôme Commandeur est "à la fois excité et paniqué" à l'idée d'animer la cérémonie des César 2017, le 24 février prochain. L'humoriste et comédien, chroniqueur dans la Matinale d'Europe 1, nous a confié ses premiers mots après ses Commandeur news, mercredi matin. "J'avais entendu que je pouvais être dans la short-list", glisse-t-il d'abord. 

"J'ai déjà des idées". A peine nommé, à deux mois de la cérémonie, Jérôme Commandeur est déjà à fond : "J'ai déjà des idées, oui, mais je ne les donnerai pas !", lance-t-il avant de confier tout de même quelques détails. "Je vais sans doute démarrer sur le côté désistement, comme l'année dernière. Au début, j'avais dans l'idée que je pouvais être un peu court en terme de légitimité. Et puis on m'a expliqué que tous ceux qui l'avaient fait avant moi avaient avancé cet argument, donc j'ai dit oui", sourit le comédien qui a réalisé sa première comédie cette année, Ma famille t'adore déjà.

"Pas seulement un one-man show". Habitué à jongler avec sa galerie de personnages déjantés tous les matins sur Europe 1, Jérôme Commandeur assure que la soirée des César sera différente. "Je vais faire moins de personnages que sur Europe 1. A la radio c'est la récré, là ça ne sera pas le lieu. Il ne s'agit pas seulement d'un one-man show, il faut être au service de la cérémonie", tempère-t-il.

"C'est une soirée qui génère beaucoup de souvenirs". Cet acteur de comédie a bien l'intention de convoquer l'émotion des spectateurs. "Les gens retiennent l'humeur de la salle, c'est très important de s'adresser à elle. Au cinéma, on dit souvent : 'parle à la caméra, oublie le public'. Là, c'est l'inverse. Je vais essayer de créer des petits moments d'émotion. C'est une soirée qui génère beaucoup de souvenirs. Je pense à Coluche quand il remercie Claude Berri 'comme tout le monde'. J'ai aussi beaucoup été marqué par le César d'Annie Girardot en 1996 ou celui de Sarah Forestier", conclut-il. 

#Nostalgie

Regardez le César de Coluche pour Tchao Pantin en 1984 :

Regardez le César d'Annie Girardot en 1996 :



Annie Girardot, César 1996 de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle dans LES MISÉRABLES from Académie des César on Vimeo.

Regardez le César de Sarah Forestier en 2011 : 


Sara Forestier César 2011 de la Meilleure...par GQFrance