Jean Rochefort, le boloss swag des belles lettres, chaque jeudi soir sur France 5

  • A
  • A
Jean Rochefort, le boloss swag des belles lettres, chaque jeudi soir sur France 5
@ France 5
Partagez sur :

Du Petit Prince au Père Goriot, le comédien aux trois Césars revisite les classiques version "boloss" chaque jeudi soir à 20h35 sur France 5, et c'est assez savoureux. 

Le "boloss des belles lettres" a 86 ans, porte des moustaches et vous parle de "keum" et de "teub" depuis son fauteuil tapissé de fleurs. De Shakespeare à Flaubert, il détricote en langage "swag" les intrigues des grands classiques de la littérature. Et version "boloss", le Petit Prince devient "un bogoss qui s'est crashé dans le Sahara et qui dit 'dessine-moi un mouton, gros'." Ça dure trois minutes chrono en main et c'est chaque jeudi, à 20h35 sur France 5.

Madame Bovary, une "zouz pas trop dégueu". L'aventure démarre en fanfare au printemps dernier. Cash et pince-sans-rire, Jean Rochefort nous explique dans une vidéo youtube que Madame Bovary, c'est l'histoire d'une "petite zouz campagnarde, pas trop d'gueu qui se fait chier, donc qui commence à toucher la nouille de quelques keums qui passent". La vidéo devient virale sur les réseaux sociaux, fait deux millions de vues. Ces punchlines décapantes ne sont pas du comédien mais proviennent de l'ouvrage Boloss des Belles Lettres (Ed. J'ai lu), publié deux ans auparavant par Quentin Leclerc et Michel Pimpant. 

Au départ, un "délire potache" d'étudiants en lettres. Il y a quatre ans, deux anciens étudiants en Lettres modernes lancent un blog tumblr de pastiches littéraires en langage LOL. "Nous n'étions que deux guignols sur internet à se marrer avec nos copains et des inconnus", confie Michel Pimpant. De Dostoïevski à Marc Levy, le concept est simple : ils "décloisonnent la grande littérature", en mixant sa langue "élevée et noble" avec le langage quotidien et argotique des années 2000. C'est ainsi que débute une critique d'Antigone : "Déjà Jean Anouilh, laisse tomber la vie de moi, c'est quoi ce pseudo skype de victime lexicale Pastabox". 

Les "Boloss" aimantent les producteurs d'émissions de télé. Un jour, un producteur les contacte, leur propose une adaptation télé avec un "djeun des banlieues au pied d'une barre d'immeuble". Les deux auteurs refusent cette proposition qu'ils jugent réductrice, mais réfléchissent à un autre projet. Ils sélectionnent "le meilleur" de leur production de blogueurs, ajoutent des textes "inédits" et publient Les Boloss des Belles Lettres en 2013. Un autre producteur les relance alors avec un projet différent, celle d'une petite histoire lue par un acteur. Jean Rochefort accepte, l'idée est dans la boite.

A venir prochainement : Roméo & Juliette, de William Shakespeare, L'Odyssée, d'Homère, Le Père Goriot, de Honoré de Balzac, Le Parfum, de Patrick Süskind, ou Les Liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos.


Jean Rochefort vulgarise le Petit Prince en...par Spi0n