Intermittents : les pistes d’Aurélie Filippetti

  • A
  • A
Intermittents : les pistes d’Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti, qui a assuré avoir entendu les intermittents, a annoncé la tenue d’une réunion mardi après-midi à l’Assemblée nationale, avec François Rebsamem et des députés, notamment Patrick Bloche.@ REUTERS/Charles Platiau
Partagez sur :

INFO E1 - La ministre de la Culture souhaite répondre à la grogne des intermittents, après leur intervention remarquée à la cérémonie des Molières.  

A l’approche des festivals d’été, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti doit faire face à la fronde des intermittents. Lundi, l'équipe du Printemps des Comédiens, le festival de théâtre de Montpellier, a voté massivement (56 voix pour, 3 contre et 14 abstentions) le principe d'une grève de 24 heures pour mardi, jour d'ouverture du festival. Les intermittents du spectacle ont aussi fait entendre leur voix à l’occasion des Molières, où la ministre se trouvait lundi soir.

Alors, pour éviter le fiasco à l’été des Festivals, Aurélie Filippetti a quelques idées, qu’elle a exposées à Europe 1, au micro Europe 1 de notre reporter culture Diane Shenouda.

Des assises de l’intermittence. La ministre de la Culture souhaite mettre en place "des assises de l’intermittence", a-t-elle confié, en marge de l’inauguration d’une bâche monumentale signée du photographe JR, au Panthéon, mardi.  Aurélie Filippetti, qui a assuré avoir entendu les intermittents, a annoncé la tenue d’une réunion mardi après-midi à l’Assemblée nationale. "Avec François Rebsamem, je vais demander à ce qu'on puisse lancer des Assises de l'Intermittence, sous l'égide des parlementaires et de la commission des affaires culturelles et des affaires sociales de l'assemblée nationale", a-t-elle annoncé.

Un fonds d’accompagnement pour les plus précaires ?  La ministre veut aussi discuter de la manière d'assurer "un meilleur suivi pour les intermittents les plus précaires, qui passerait notamment par la création d'un fond d'accompagnement pour les plus pauvres", a-t-elle affirmé. "On travaille notamment  avec François Rebsamen sur la constitution de dispositifs qui permettront d'aider les plus précaires des intermittents, car j'entends bien leurs préoccupations", a-t-elle déclaré.  

Une cérémonie des Molières perturbée. Sur la scène des Folies Bergère, ils ont manifesté leur opposition à l'accord sur l'assurance chômage conclu en mars dernier. Le "Molière de la meilleure trahison" a même été décerné par le comédien Nicolas Bouchaud au ministre du Travail François Rebsamen "pour son rôle d’employé du Medef".



Autre séquence marquante de la soirée : l’interprète de Cyrano de Bergerac au théâtre de l’Odéon, Philippe Torreton, a dédié son prix du meilleur comédien aux intermittents, jugeant "lamentable de devoir le faire sous un gouvernement socialiste".