INA : Agnès Saal poussée à la démission

  • A
  • A
INA : Agnès Saal poussée à la démission
@ AFP
Partagez sur :

AUDIOVISUEL - La présidente de l'Ina, Agnès Saal, a présenté sa démission à la demande de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin.

Agnès Saal, présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina), a présenté mardi sa démission à la demande de Fleur Pellerin, ministre de la Culture. Cette démission prend effet immédiatement, selon une source ministérielle, à l'issue d'une rencontre rue de Valois entre la ministre et la PDG de l'Ina. Le secrétaire général de l'Ina, Jean-Marc Auvray, doit assurer l'intérim jusqu'à la nomination d'un prochain président.Contactée par l'AFP, Agnès Saal n'a pas souhaité s'exprimer. 

Lundi, Le Figaro avait révélé qu'elle avait dépensé, en l'espace de 10 mois, plus de 40.000 euros de frais de taxi malgré une voiture de fonction mise à sa disposition avec chauffeur. Celle qui a succédé à Mathieu Gallet, désormais président de Radio France, s'était alors justifiée. 

"En tant que PDG de l'Ina, j'ai une voiture de service avec chauffeur à disposition. Mais, comme je ne peux pas le faire travailler 12 à 15 heures par jour ni les week-ends, j'ai également un abonnement aux taxis G7, car je n'ai pas de permis de conduire. Ce dispositif avait déjà existé avant mon arrivée et je l'ai repris", avait avancé Agnès Saal. Sur le montant global (40.915 euros), un peu plus de 7.000 euros concernent l'abonnement et 32.000 euros les déplacements.

>> LIRE AUSSI - Ina : 40.000 euros de frais de taxi pour la présidente 

>> VOIR AUSSI - Ina, les abus d'Agnès Saal dénoncés par un corbeau