Il est temps de remonter sur les planches

  • A
  • A
Il est temps de remonter sur les planches
Partagez sur :

Les théâtres font aussi leur rentrée après la pause estivale.

Les trois coups vont bientôt retentir. Après un été studieux, les comédiens sont fin prêts. C'est l'heure de la rentrée dans les théâtres. Entre les monstres sacrés, les stars, Europe1.fr passe en revue les pièces incontournables à Paris et en province.

Les monstres sacrés

Michel Bouquet monte une nouvelle fois sur scène. L'acteur fêtera son 85ème anniversaire sur les planches de la Comédie des Champs-Elysées où il reprend à partir de mercredi Le roi se meurt d'Eugène Ionesco. Michel Bouquet avait obtenu le Molière du comédien en 2005 pour le rôle de ce vieux roi qui pensait détenir le pouvoir éternel mais voit venir la fin de son règne.

Après le succès d'Une maison de poupée, monté dans deux versions la saison dernière, le dramaturge norvégien Henrik Ibsen est une nouvelle fois mis en scène cette année. Et c'est Jacques Weber qui incarne Solness, le constructeur dans la pièce éponyme. Mélanie Doutey lui donnera la réplique sur la scène du théâtre Hebertot.

Les stars

Myriam Boyer et Anny Duperey se partagent l'affiche de Désolé pour la moquette, au théâtre Antoine. Une comédie grinçante, écrite et mise en scène par Bertrand Blier, sur la conscience humaine et la culpabilité.

Dans La Parisienne, au théâtre Montparnasse, Barbara Schultz campe une femme ambitieuse et intrigante qui n'hésite pas à manipuler les hommes qui l'entourent. Ce classique du XIXème d'Henry Becque se situe entre Guitry et Feydeau.

Patrick Bruel s'essaie à nouveau au théâtre. Il sera sur les planches du théâtre Edouard VII dans Le Prénom à partir de mardi. Le chanteur joue le rôle d'un jeune quadragénaire, sur le point de devenir père pour la première fois. Et lorsqu'au cours d'un dîner, on lui demande s'il a déjà choisi le prénom de l'enfant, sa réponse va provoquer un vrai chaos dans la famille.

Moins d'un an après la mort brutale de son compagnon, Jocelyn Quivrin, Alice Taglioni est de retour sur scène. Elle partage l'affiche de Chien Chien avec Elodie Navarre au Théâtre de l'atelier. Les deux femmes, anciennes amies d'enfance qui ne pouvaient s'aimer sans se faire de mal, se retrouvent par hasard au cours d'un week-end. Reprennent alors leurs rituels du passés et leurs jeux dangereux.

La pièce culte de Francis Veber, Le dîner de cons, revient au théâtre des Variétés. Chevallier et Laspalès reprennent les rôles de François Pignon et Pierre Brochant.

En province

A Strasbourg, Alain Françon met en scène quatre pièces en un acte de Feydeau. Sur le thème "du mariage au divorce", le metteur en scène a choisi On purge Bébé, Feu la mère de Madame, Léonie est en avance ou Le Mal joli et Mais n’te promène donc pas toute nue. Le spectacle sera repris en 2011 au théâtre Marigny à Paris.

Zabou Breitman met en scène La médaille au théâtre de la Croix-Rousse de Lyon. Une remise de médaille dans une usine automobile se transforme en exaltation de l'humanisme du patron

Philippe Torreton met un Pied dans le crime au théâtre de la Criée à Bordeaux. Quand deux voisins se font la guerre et qu'un troisième tente de régler le problème, tout peut se terminer au tribunal...